samedi 3 mai 2014

EN MER AVEC L'OISEAU !...

      Tant de fois me serais-je risqué à vous chercher, vous suivre aveuglément aux seuls accords des vents, osant sans raison franchir quelques points extrêmes de non retour ; là, au creux des lames et des vagues, comme l'essaim, vous reposez souvent. Improbable rencontre qui eût surpris le recueillement de la mer, l'antre de la solitude, tardant à la séparation, paisiblement rassemblés ! La tempête  fait pourtant rage, mais sous le vent l'aile est aisée pour les créatures parfaites qui l'honorent. Ainsi du... [Lire la suite]