Voici, pour toutes celles et ceux qui souhaitent arpenter de très grosses pentes - Ouh la la ! quelques recommandations, conseils, repères qui seront, je puis vous l'affirmer non dénués d'intérêts, bien au contraire ; ils vous éviteront peut-être, et, on ne peut que le souhaiter, la casse du Matos, une blessure, une situation critique. Sans oublier une progression fulgurante à la clé ! 

Soyez de préférence sur votre bon côté, à moins que la bilatéralité gestuelle vous carractérise, ce qui est une richesse à entretenir coûte que coûte, dans les grosses vagues !

 

 

PHIKARIA_

 

Vague de Roche Ultra puissante, en reconnaissance ... Si la pente est tel un  glacis, l'approche en est fortement perturbée par les fortes rafales de vent ! Le Spot, ici, ne se négocie pas, il se mérite et un seul Move en cet endroit, au vent des rochers, quelqu'il soit, serait déjà une avancée majeure ... Voici une vague cassant sur 2 mètres, avec plus de 2 mètres de pente. On fait le calcul, on évalue, on fait gaffe et on bosse le tout, avec la plus grande des humilités

 

Qu'entend-t-on par grosses vagues ? 

 

Je vous dirais simplement, une vague, dont la section qui  déferle dépasse le mètre !!! Si peu, me direz-vous ? Et bien oui, si peu, pourquoi ? 

Tout simplement parce qu'il s'agit d'une seule partie de la vague , - et tout dépend du type de Déferlement auquel nous avons à faire - ,  cette partie, la lèvre, qui jette et s'abat en rejoignant la pente, sachant que dessous, une bonne hauteur s'apprête à s'enrouler, à  continuer de s'écrouler, ce qui nous donne à la fin un bon deux mètres, bien gras et lourd. Une chute au mauvais moment et c'est le mât et la voile qui s'en vont, sans oublier les risques.

Bien sûr, nous trouverons encore des conditions bien plus marquées, avec pour même échelle de mesure, une lèvre toisant les 2 mètres, voir trois, ce qui en bas, dans le creux, au pied de la déesse, OVERMAST !  Là, bien entendu, ne pas jouer, ne pas être prétentieux, profil bas et surtout : 

LECTURE

Quoiqu'il arrive, une Grosse Vague, dans le type de conditions que nous rencontrons le plus souvent en Mer Méditerranée, se négocie au plus près de la Pente ... Je m'explique : 

En effet, avec des vents qui nous viennent toujours de l'Arrière, - 3/4, presque Side, mais encore un peu On -, descendre tout en bas au Bottom Turn se solderait par un perte préjudiciable de Vitesse, avec pour corollaires, les nuisances qui suivent : 

_  Ralentissement à la remontée, d'où perte du Timing ; 

_ Le Rider va subir l'évolution plus ou moins brutale de la Lame pas très gentille ; 

_ Ces contretemps le perturbent dans toutes ses évolutions et affectent sa " radicalité ", sa confiance, il subira ! Pas bien 0000

_ Enfin, les Moves seront voués à être soit bâclés, soit manqués, avec coefficient de chute élevé ! 

ALORS QUE FAIRE ? 

 

Si votre Spot est configuré Side On Shore - Vent Latéral - Arrière -, alors, optez pour un placement radicalement au vent et surtout assez prématuré / La Section en Formation, de telle sorte à vous ménager un Espace d'Evolution vaste sous le vent  qui va : 

_ Vous garantir l'élan suffisant ; 

_ Une bonne vision de la Section ; 

_  Surtout, Surtout une Accélération constante vers le point du Bisou, du big bisou avec la Vague ; 

MAIS, MAIS

Vous aurez aussi  choisi de rester à 1/2 pente de l'Onde, de la Vague, préservant ainsi la poussée du vent sur la partie de la voile encore propulsive, ce qui est un plus ; 

_ Enfin, vous serez engagé parfaitement pour aller taper soit le BOWL, la Lèvre ou l'Epaule de la Vague au meilleur des moments, en fonction de votre intention de Move ! 

Trajectoire doc tendue, down the line, sachant que le Side Shore reste rare ou l'apanage de quelques Spots désertés, comme celui-ci !

SI PROBLÈME ? 

 

Et bien, vous seriez à même d'envisager le KICK OUT, c'est à dire la sortie de Vague en passant derrière, ou en fuyant si cela reste possible. La vitesse conditionnera le tout ! 

_ D'autre part, le fait de se trouver à 1/2 Pente épargne le Rider qui envoie, car en cas de chute, il retombe après l'Impact dans la volute de l'explosion ! Mais gare, attention, une très grosse vague envoie terrible, même après la première explosion et déménage de dingue, surtout si celle-ci dépasse le 1.50 m de lèvre, soit l'avant dernière latte d'une 4.7 m ...!

 

 

PHIKARIA_II

Ici. 5.00 M2, 4.30 m de Mât, Vague de Roche, dans le Line Up Side Shore, exploration, étude en se déportant sous le vent ; orientation favorable au Bottom plus bas sur la vague : objectif Roller Off The Lip / Aerial !...

 

QUESTION DE PLACEMENT ALORS ? 

 

OUI! Certainement, il convient de se placer mais aussi de mettre en totale adéquation l'Intention et le Contexte ! En effet, n'allez pas tenter l'Aerial si la Lecture vous dit Stop ! Logique m'avanceriez-vous ? Pas si évident, dans l'action, la réaction et l'adaptaion peuvent fluctuer, accuser un temps de latence très grave, dangereux ! C'est ainsi qu'il m'est arrivé de casser, de tout déchirer, pour n'avoir pas su à temps réagir dans le bon sens, voulant forcer le passage, le Move .

LES LIMITES AUX GROSSES VAGUES 

 

Je ne vous direz pas tout, qui maîtriserait le Tout en Vagues ? Mais il est sensé et prudent, avant de se jeter de tout observer, intégrer de l'extérieur, puis  une fois sur l'eau ; c'est la première recommandation ! 

_ Ensuite, engagé sur l'eau, jaugez, observer la Nature du support, de l'Onde, jusqu'à la vague, voyez si le Glacis vous autorisera, les yeux fermés, un Bottom Turn, sans marches ni clapot,  parfaitement concentré sur le Big Bisou : Roller, Aerial, autres Délires bien relevés .... Ah, Ah ! 

_  Il serait presque indécent de ne pas évoquer sur cette petite liste, l'évalution des conditions, de la configuration du Spot, l'angle formé par le Vent et les Vagues, son évolution diurne ou relative au Swell plus lointain, aux prévisions  .

MAIS COMMENT FAIRE POUR ENCAISSER LE BIG TAKE OFF / BOTTOM / ROLLER 

 

_ Là, Muchachos, je n'ai qu'un point à signaler  : 

_ Avez-vous de bonnes cannes, êtes-vous habitués aux charges et au travail musculaire récessif, de type Plyométrique ?  Si oui, alors c'est le moment de dégainer des Take Off / Bottom des plus fléchis ; en effet, tout va très vite, il faut de l'accroche et les Fins ne suffisent plus, on entre dans la Courbe en balançant le Corps, tout suit ce terrible alignement de la Ligne d'épaule et du Gréement qui se regardent,  bien en bas .

Voilà pour le Bas, quant à la main arrière, ÉCARTEZ - LA, c'est sans concession et après, jouer de la Carre au bon moment ....

Si c'est chaud, anticipez ou alors, si c'est trop tard, passez derrière, avec le max de pêche possible... 

Evoluere dans les grosses vagues est avant tout question de Placement et Vitesse, sans aucune interférences néfastes, - cela va de soi - , une dose de Lecture de tpous les Instants qui vous garantisse l'Anticipation.

 EN CAS DE CHUTE 

 

A plusieurs reprises, il me sera arrivé d'avoir le temps d'entraîner le Gréement, la Têtière vers la vague ; 

Une fois dans l'eau, Idem,  et de plonger avec la Têtière, avec une forte pression sur le Mât, afin que l'ensemble coule  en canard,  profond, et là , de voir le Matos faire ancre flottante, la vague passer avec une forte secousse, mais en limitant la gifle et l'affront de la casse...

 ABSOLUMENT  GROSSE VAGUE 

 

_ Ne force pas le Virage, suis-le, être précis ; 

_ Fléchi, pour tout encaisser, absorber comme perturbations ; 

_ Va vite, pars de loin, Mate le Point d'Impact, ne le lâche pas ou alors, reconsidère-le ; 

_  Le Doute, l'Attente, l'Hésitation ne sont pas autorisés, la Soumission : encore moins ;

_ Pour les éviter, insiste donc sur les points ci-dessus et tout passera ;

_ Ne sois pas gourmand, monte le ton graduellement, ne taquine pas Jaws du premier coup ;

_ Différencie sur le terrain les types de vagues, les fonds et les carastéristiques de Déferlement. A ce sujet, dans la Catégorie : " Les Vagues, la Houle, Théorie  ", tu trouveras des articles sur le sujet  // Bonne Session 100 % @ WAVESAILING  ...

C'est toujours, avec MARIN, bien sûr

 A SUIVRE