A partager, cette sublime évocation, cette pensée de R. Caillois convolant vers la Mer !

 


" La mer, l’inlassable goutte d’eau, le vent, qui peuvent attendre, qui
ne sont pas comme l’homme contraints de se hâter, assurent aux corps
qu’ils caressent et qu’ils usent, le profil le plus pur, le plus pauvre aussi, mais
le seul véritablement nécessaire. Dans ce long acquiescement, dans cette
ultime misère, se dissimule assurément une des formes concevables de la perfection..."

 

Roger CAILLOIS 

PIERRES

DSC07360_1_