Vingt Ans, l'aura d'une Pensée, les contours d'une Île que la jeunesse esquisse depuis les affres de la rupture et de la séparation... malgré Elles ; une espérance qui sourd de la source étranglée de l'exil et de toutes les réclusions !

Les racines sont ici à la recherche perpétuelle de l'essentiel et de l'antique substance que la modernité ne souillerait pas, des semences que la modernité continuerait de caresser, de parfaire comme l'alphabet ineffable,  impalpable des mots denses et purs de la Nature en beautés ...

Tant de ciels, un  cirque ; ce n'est certes pas la Solitude, Gavarny, les Écrins à l'applomb de La Meige, les vallées désolées des très hautes altitudes de l'Hymalaya, des Rocheuses et des Andes ! Mais uniment le parvis des possibles harmonies devant lesquelles l'homme se couche, a rejoint les étoiles.

Une pensée, une esquisse, un bain d'azur ; non dans la Mer ! ce serait d'un banal, mais indéfiniment éthérés, à l'orée des sens qu'une seule Pensée comme un sillage trace, Empreinte toute vêtue de blanc et de bleu, 

!

 MARIN 

DSC04920__1_