Voici, par Giovanni BOLDINI, le retour des bateaux  de pêche, à Etretat ! Scène  anodine que les siècles passés déposaient sur la grève et le galet comme les vagues se couchent longtemps après la  tempête ; instants figés dans chaque moire  que l'imaginaire du peintre concède à la révélation souveraine, orchestre entre ciel et terre, aux jeux de la lumière d'un  ciel humide qui peine à renaître.

Sereine allégeance au cours de l'étant qui va et qui se perd indéfiniment ... Mouvements, habitudes et figements se partagent un pan d'éternité aux pieds des époques  que les falaises d'Etretat emportent avec elles ! Le lieu est choisi, non sans raison mais avec tout le sens du détail, de la chose simple posée sur le rivage et pourtant incontournable lorsqu'elle retient le regard qui embrasse une telle oeuvre.

On dira peut-être les couleurs, les tons éteints ou fades ? Non, il n'en est rien que l'heure matinale où la brume dévoile et dénude la côte pour mieux destiner cette imposante barque de pêche rendue à bon port, lourde, immobile et puissante. Suggérées, dans le fond, les embarcations se perdent, se devine sans les chiffrer.

Mais au premier plan, rien ne manque à la criée. La marée a baissé, le monde accourt, les enfants, le chien participent à l'évènement, tout concourt à parfaire l'heure et le moment d'une saisissante complétude, au seuil d'une harmonie qui n'est plus que vaine prose poétique,  langueur et nostalgie ! Les galets crissent sous les pas des hommes, le panier en osier chargé de poissons et de fruits de la mer.

Une matinée se reflète sur la mer étale, sainte offrande du temps et du labeur d'antan aux pèlerins qui ne sont plus ! Au-delà de l'image, du cliché, de la photographie, la peinture éternise tout ce que l'âme rend par l'esprit et le  souffle restituant sous nos yeux cette alchimie insaisissable, par le seul jeu éphémère des sens ... Quand les éléments se prêtent à la quiète vérité, un petit havre de paix en leur sein s'anime et resplendit, fuse et déborde d'animation et de vie ...

- MARIN -

Agrandissez, c'est magnifique

Giovanni_Boldini___Le_retour_des_bateaux_de_p__che___tretat

§