TORNADES STATES A VOIR 

 

CHRONIQUES CLIMATIQUES

 On peut à loisir établir toutes les courbes en statistiques,  tous les graphes, il n'en demeure pas moins que les écarts aux prévisions vont grandissant et alarment. L'opinion  ne reconnaît plus le temps d'aujourd'hui, accuse ces malaises existenciels qui traduisent un changement radical  sous nos climats ! C'est un fait, irréfutable : plus rien ne va côté Atmosphère !

 

En effet, la Valse des BMS et des Grands frais durera bien  le temps des vacances ! Logique, vous nous aurez tous compris et entendus ! Les Anémomètres enregistrent les rafales sous orages et vous font passer ces données en Vents Moyens sur les Portails Météo, tous aussi nuls les uns que les autres ... Enfin, ainsi en est-il du modernisme, de tous les miasmes qui l'accompagnent et travestissent la réalité et bien sûr cet environnement qui nous échappe un peu plus chaque jour ! 

Une rafale, un grain, un orage et c'est le Coup de vent validé dans les données ; quelques minutes  chahutés et pour le reste du jour, pour  ensuite se déhaler au moteur, par la Force Zéro en mer ! Super les Modèles Marines, quelle puissance de calcul  ... 10 Modélisation = autant de Prévisions et d'écarts !

Il est vrai que le Pot au Noir et la Zone de Convergence Inter-Tropicale est bien remontée Nord, elle couve  actuellement la Grande Bleue ! Comment expliquer l'ampleur de  la Zone Orageuse qui a sévi dans tout l'Ouest de l'Europe, ces orages colossaux en Mer, qui s'éternisent ? Juin, jamais aussi chaud qu'en cette Édition 2014 avec des cadences thermiques infernales, si étendues ? 2003 est déjà dépassé, petit jeu ...

Quant aux Brises Thermiques, une constante Insulaire établie depuis des Millénaires, cherchez-les, elles n'existent ou ne se manifestent presque plus dans leurs versions printanières et au cours de l'été. Bien des Sites et des Spots n'affichent plus les mêmes fréquences et observations de Brises Thermiques susceptibles de lancer à l'eau la meute de Riders assoiffés de Rises et de Brises bien établies parfois à la Force 5 / 6 Beaufort ! 

A titre d'exemple, on peut citer et  rappeler à nos Météorologues très éloignés du terrain le Valincu, Tradichetu, Sant'Amanza, Porti-Vechju, enfin tous ces Golfes aux débouchés des vallées générant presque tous les jours des Brises appuyées et rafraîchissantes, le plus souvent entre 11 heures locales et 15 heures ; Juin était un mois privilégié. En d'autres endroits, - Figari, Porti Poddu, Portigliolu, Roccapina, Erbaghju et  Senetosa,  le vrai Thermique, se levait vers les 15 heures Locales et pouvait atteindre les 20 / 25 Noeuds de vents Moyens, une véritable aubaine, si rare aujourd'hui ! Et lorsqu'on s'aperçoit que les Modèles vous balancent des BMS et des Coups de Vents qui ne rentrent pas, qui ne se hissent plus à la force de la Brise Marine, il y a de quoi se poser les vraies questions sur les hypothèses et les calculs de nos maîtres : les Modèles, tous différents et contradictoires ! 

Météorologues, Climatologues, la Balle est dans votre camp, répondez et expliquez cette déliquescence des faveurs insulaires d'antan, locales, générales, saisonnières, le désordre chaotique d'un temps qui chaque année changent ;  ces évènements de la vie de l'atmosphère qui  témoignent de différences et de phénomènes plus qu'alarmants, - Températures, Pics, Hygrométrie, Gradient, trombes de + en + fréquentes, ensoleillement mais surtout rayonnement diurne insupportables, précipitations des plus violentes, états et aspects dégueulasse d'un ciel sans contraste de Dunkerque à Bunifazziu et bien au-delà, bien sûr ! Ne parle-t-on pas des Pôles et des brumes Arctiques de plus en plus épaisses ? 

 

Que sont devenus les 3 / 6 / 9 jours de Mistral  ? 

Que son devenues les Brises et les Vents  Thermiques, nos fidèles " Alizés " insulaires et Méditerranéens ? 

Où s'en seraient allés les vents de Borée et nos Tramontanes? 

Quelles métamorphoses subissent le Sciroccu, le Grecale, le Libecciu ? 

Qui préside désormais  aux clartés et aux transparences si rares et si trompeuses d'un Ciel chargé de miasmes ? 

Que reste-t-il de nos saisons si ce n'est la rencontre fortuite et hasardeuse des Saints et de ces jours jetés à bas sur un calendrier désormais  faussé  ?

 

CORSICA...GO56