PEUT-ON PROGRAMMER L'ENTRAÎNEMENT  DANS LES VAGUES  ? 

Où se trouve-t-on, le Spot se prête-t-il à cet objectif, a-t-on le Matos adéquat, dispose- t- on d'une forme physique suffisante et entretenue, peut-on espérer un savant mélange de régularité  dans la fréquence des séances et une stabilisation des acquis en situations optimales de répétitions des Moves, - c'est à dire, stables, nombreuses, rassurantes, allant crescendo et en exposition progressive, assurant au Rider le franchissement  des étapes ou des standards se référant à la maîtrise des séquences spécifiques WAVES ?

En outre, lors des Sessions vagues, doit-on s'inféoder aveuglement aux décisions Préalables que l'on se fixe  ou alors se donner au tout venant des vagues et du vent ? Question cruciale pour ce qui concerne le Public Glisse très spécial que sont les Surfers en règle générale ...

Optons plutôt pour l'obéissance sereine aux injonctions, aux invites de la vague et des vents !  Le tout étant de fusionner avec l'élément et non de s'imposer à eux de façon rigide, passer en force, ce n'est pas la voie qui convient ... D'où l'importance fondamentale de la Lecture des sources d'énergies, du décryptage rapide et  éclair des informations qui sont à notre disposition.

360__AIR_

 

 

 

COMMENT DES LORS GÉRER L' ENTRAÎNEMENT DANS LES VAGUES EN SITUATION IRRÉGULIÈRE ET SOUMISE AUX MÉTÉO  ? 

Voici, Non une règle , mais peut-être une Approche, une démarche qui serait assez prodigue : en effet, que diriez-vous  quant à réduire au Maximum les écarts entre ce que les Conditions autorisent et vos Capacités, vos acquis du moment, ce que vous seriez en passe de réaliser ? 

Ce qui induit un Choix, certes, mais bien orienté, ciblé ! Un exemple, si les conditions sont bien Side On Shore, de petites vagues et une bonne brise suffiront à pousser l'investigation vers les Speed Loop, le  Forward Loop en deuxième temps, plus prompt à déclencher et à pousser    l'Abattée ! 

D'une façon plus généralisable, on peut d'ores et déjà suivre une piste : 

S'imposer à chaque bord, aller et retour, une transition utile au registre de l'évolution dans les vagues ; A l'aller, un Jump, au retour un Saut, le tout, à réaliser jusqu'à ce que l'intention soit effective, avec aisance ! Si vous rencontrez  de trop nombreux échecs, tourner la page et poursuivre en investissant une autre figure, ou descendre d'un cran ! Le bilan viendra après ...

Lors de conditions très typées, Surf ou Jump, foncez, ne pas hésiter, exploitez au maximum les occasions qui se présentent, ce qui  ne doit pas être non plus une exclusive  ; on doit composer, maintenir la motivation  quoiqu'il advienne et ne pas devenir le forçat d'un move, s'obstiner, c'est capital ! Funboard avant tout, faisceau de la récompense à valoriser avant tout  ...

Le Registre des Moves dans les vagues reste à explorer, à solliciter, à comprendre ! effet, le Jibe acquis sous toutes ses variantes, on passe au Duck Jibe, on finalise avec Relance au Planning ; Le  360 ° Eau plate est acquis, on évolue vers le 360° Wimaro, avec envol dans le 2 ème 180 °, voile à contre, ou le 360 ° No Hand,  Fausse Panne puis vers les 540 ° !

Le Speed Loop fonctionne, on le tente, on le travaille sur l'autre Amure, avant de passer au Forward Loop, pour les Transferts positifs ! Après, on pourra opter pour les One Handed Forward Loop, au Harnais, les Late Forward ...

 

QUELQUES PRÉALABLES 

Il est certes préférable de commencer par le début ! mais j'ai toujours fait l'inverse ! Histoire d'être plus près du but et de se motiver. Cela dit, sachez que vous devez associer la Navigation dans les Vagues et une Préparation Physique Adéquate ;  les deux pratiques reprennent et répondent aux logiques même de l'activité,  dans sa totalité, à savoir 

_ Les filières Energétiques sollicitées / Charges et Volumes de Travail sur la Base du Foncier et des Indices précis de VMA et de PMA ;  être en mesure, sur la Base d'un effort long, en plateau, en Equilibre quasi parfait d'Oxygène, de traverser, de maintenir des efforts à fortes fréquences cardiaques, tout en reculant les seuils d'apparition de Lactates et de dette d'Oxygène ! Le socle de l'engagement étant basé sur une Alternance d'indices de crête élevés et de Récupérationn la plus active qu'il soit !

Pour cela, investissez du côté de la Marche très active, typée Trekking, de la Longue distance en Natation, Cyclisme / VTT, Ski de Fond ou de Randonnée, Course à pieds, les programmes ne manquent pas, on les achète même tout faits, ce qui n'est pas ma recommandation, travaillant professionnellmenet sur le sujet, et, ayant pour support l'évolution en Pleine Nature.

-  Se préparer à l'exécution de Coordinations Complexes et très sollicitantes pour l'appareil Locomoteur !  En effet, le corps  se doit être développé, accoutumé à ce type d'effort où le Maintien et les amplitudes de mouvements, en situation de déséquilibre permanent est essentiel, cohabitent simultanément, restent une condition de la réalisation ; en effet, aucun enchaînement d'actions n'est envisageable sur des postures, des chaînes musculaires non tenues et mal assurées, provoquant de mauvais placements au niveau points d'appuis et des leviers. C'est dire la complexité du cheminement, de l'intention à l'exécution, et toutes les opérations de contrôle qui en découlent ... Personnellement, j'aurais depuis fort longtemps banni la Musculation avec appareil, lui préférant des occasions de Renforcement In-Situ, dans la Pratique, bien plus efficaces, intégrées, synthétiques ...

Par exemple, naviguer sur-toîlé, raisonnablement, sur un acquis technique en navigation évalué, reste un excellent moyen de Booster son potentiel, de renforcer toutes les chaînes Musculaires de contrôle  en situation statique et dynamique ... D'un point de vue purement gestuel, c'est également un des procédés utilisés visant à corriger la moindre lacune au seuil du Move et de sa réalisation - Expérience souvent vécue et vérifiée - ! En effet, la moindre erreur de placement se paie chère en étant sur-toilé.

On peut aussi jouer sur les répétitions et leurs cadences, dans le cadre d'une série !

 

- Nous l'avons déjà vu, maintes fois,  si les vagues ne sont pas au rendez-vous, on poursuit, on persiste, on signe VAGUES tout en développant nos Coordinations à travers toutes les phases du registre : 

Bottom Turns, Virages, Abattée Auloffées sur l'eau et en l'Air, les Lâchers de Mains, les Transitions acquises et en vues, les Rotations, les Sauts forcés, - Holy -, on bosse sous les deux Amures, on radicalise l'évolution en recherhant le plus de vélocité et de vitesse d'exécution au niveau du geste / move... On vire de bords sous les deux Amures +++ les Tacks , ( Nose et Duck Tack, au moins ) ! Vous le voyez, Amies Kiters, Windsurfers, Surfers, il y a de l'écume  sur la Planche !

DESTINATION_

LORSQU ' IL N'Y A PLUS DE CONDITIONS DURANT DES SEMAINES SANS NAVIGUER 

 

On ne s'affole pas, on fait fructifier  tout cela, cet immense bagage engrangé : 

- Par l'entretien des grandes fonctions de l'organisme ;  couple Cardio-Respiratoire, Locomotion, Facteurs d'exécutions, - Souplesse, aisance, équilibre entre les grandes chaînes Musculaires, Diététique - Ne pas grossir - Maintenir une fréquence d'exercices physiques et de prédispositions mentales  orientées vers la pratique considérée, régulière et importante !

-  A ce Niveau, quelle que soit la période considérée, alterner en pérennisant les volumes et charges de préapration foncière ! En effet, sujet à la Météo, la Glisse ne saurait procéder comme les pratiques cadrées et régulières le font, sur la base d'un calendrier établi, immuable. 

La préapartion du Glisseur est permanente, se fonde sur  une base au niveau d'exigence très élevée, spécifique et générale ; ce qui veut dire en somme que le Rider doit impérativement et régulièrement investir tous les champs de la Pratique extrême, du Mental au support actif du geste et de la Coordination. En somme, être prêt, tout le temps !

Avoir aussi l'occasion de simuler dans l'eau, dans les airs, par l'exercice de la concentration et de la respiration, les phases les plus engagées de votre registre vagues, les vivre, les revivre, voir ailleurs, analyser aussi, les transposer ou les transférer vers d'autres pratiques extrêmes, voisines !

 

TENTER DE PROGRAMMER 

 

Pour cela, Préparation de Fond,  Pré-Session, Post-Session, indices et valeurs physiologiques devront être maintenus, optimisés et vérifiés toute l'année. On peut à très court terme PROGRAMMER, si toutefois la Météo ne faillit pas à ses Prévisions ...

- Effort long, en Equilibre d'o2, avec sollicitaion Modérée de la VMA - maintient de pics  ou crêtes et par séries ou en fractionné, dans un premier temps, quelques jours avant la ou les Sessions, mais toujours sur la base d'une récupération active entre les " Temps Forts " ; on privillégie le Volume dans la durée.

- Efforts moins longs, mais plus intenses, dans le style d'un 30 "/ 30 ",  ou 45" / 1' 30", Alternance phase active et récupération active - ce qui correspond au temps fort dans la vague -, avec sollicitations spéciques des grandes chaînes Musculaires avant la Session, deux jours Avant ; Vigilance, optez pour une mise en train conséquente : 20' à 30 ' de préparation, au moins  ; diversifier les coordinations en sollicitant électivement les trains Inféreures et supérieurs ; ainsi de répartir les efforts, entre charges ciblées Membres Inférieurs, Membres Supérieurs et Combinées ... Très efficace et intéressant, mais bien récupérer entretemps, à chaque fois, aisance respiratoire totale !

- Un jour avant, relâchement, concentration, Moves Optimum visés et Conditionnement Mental, Relaxation, formes de Corps, Séquentialiser le Move, le Visualiser mentalement... Situation de relâchement où la Respiration jouera un grand rôle. Travail à la barre, formes de corps dans l'espace, mais à intensité modérée : " garder le jus ", miser sur une petite surcompensation bien appropriée.

- Jour de la Session : s'adapter, rectifier, viser moins ou plus haut  ! 

- Lendemain, récupération, sur la base d'une longue séance de Marche / Natation ; une sorte de Retour au calme complet, rien ne devra souffrir ni dépasser les marges d'un effort juste modéré, en parfaite aisance respiratoire ... rechercher en permanence l'indice de récupération / Relâchement  maximum là où l'on sent bien les effets des sollicitations de la veille. Rertrouver une bonne amplitude articulaire, relâchement complet...

- Si deux Sessions, voire trois à suivre, alors, il faudra tout de même veiller à un Retour au Calme systématique ; soit par la Nage, soit en Marchant activement et en y associant Respiration / Amplitudes Articulaires / Relâchement musculaire ...

- Enfin, revenir en déclinant le Registre, sachant qu'au sein même de votre pratique, lors des Séances, on peut moduler sur le Rapport Volume / Charges de travail, c'est à dire, en étant capable de gérer et d'assumer les variations de rythme cardiaque en fonction  des sollicitations du Milieu ; et cela, reste programmable, sur la durée. 

Doubl__Frontside_Limit__5_

EN GUISE DE CONCLUSION PARTIELLE 

 

Savoir que rien n'est acquis, que les Vagues imposent un seuil d'efficience très sélectif et exigeant ! Que le bon sens et la modération vont bien plus loin que le dilettantisme et les certitudes. 

D'autre part, nos pratiques très spécifiques requièrent un Type d'effort encore plus caractéristiques puisqu'il s'inscrit à la fois dans la longue durée et l'instant explosif,  le geste éprouvant et une charge concentrique élevée, avec des Phases hyperactives et d'intensité élevées lors des longs Surfs et des heats dans les Vagues ! Nous pouvons simuler cela, par l'exercice et le biais d'efforts et de travaux généralisables et plus spécifiques, quasiment adaptés dans la forme et le fond.

Ce ne sont pas des recettes  que vous trouverez entre ces lignes mais bien plus des principes, des recommandations généralisables et applicables aux Pratiques Majeures de Glisse Non Tractées Artificiellement - les PMGNTA -