Punta_661

Punta_635

 

 

 

 

 

 

je vous dirai en contant
L'univers fabuleux de l'eau
Ses lointains magiciens
Comme l'aube  chaque matin
Ces éternels printemps
Où les vagues fleurissent la mer

Un champ ondoie
Et le silence tel l'abrupt
Verre liquide que les vents
Ourlent sans fin
Emplit de son chant
Un regard-Océan

Je vous dirai un secret
Le parfum la blanche ivresse
De l'écume le choeur
Pétillant et battant la chamade
De l'onde et du cavalier
Des nues absinthes courant l'éther
Allant entre hier et demain
Cueillir un présent au Ciel

Je vous dirai peut-être
Qu'il est au coeur d'une vague
Tous les desseins du monde
Les promesses de l'azur
De la lumière en beautés
Lorsque vivre recouvre alors
L'essence avouée
Des plus simples choses

 

Petits Enfants vous aurez passés
Je ne serai plus à vos yeux
Qu'une larme  par la souvenance
Lancinante des lames  qui sourd
L'hiver incompréhensiblement long
Enténébrant la polyphonie des racines
Et le vol pur des tendres puffins
A jamais nous aura distancés

 

 

MARIN - Pensées en Mer, pour les Petits-Enfants - 

En 1ère Ecriture le 05.01.1926

 

Punta_662 

Punta_622_001