samedi 16 août 2014

LA FACE CACHÉE ...

      Une âme  ose    la  face Cachée d'une îleL'inaccessible écrin  Abrupte  si brutaleLorsque de céder à l'allégeanceA l' imprévu De leurs tombants tonnants Mon Ailée  pérégrineAutour  de l'amerA la dérive blancheEt tourmalineDe la lumière en pluie Mais une âme Pour un cap   L'autre rive Tout arriveL'instant d'une lameEt des révolins qui se liguent Aux spires cristallines Une âme à la mer   Suaire lactescentMétamorphosesIllusions Qui m'eurent... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:16:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 16 août 2014

UNE RENCONTRE !...

  17 Minutes pour découvrir une Page, Corsica...GO56 ! Autour d'une Île aux mille visages de pierre et d'eau, entre les fards des ciels et des vents, là où semer quelques pensées avant que d'être évanescentes réminiscences dans le coeur des enfants !...  Vaine résonnance égarée, aurore en plein jour encore plus  radieuse, être une seule fois, en ce bas monde, fidèle accord du champ !   A la lisière d'une forêtCouchée par les ventsSur le tendre lit des dunes Un espoir une rencontreAux parfums musqués... [Lire la suite]
samedi 16 août 2014

SOUFFLE !...

    Le ciel qui aurait trahi la merje veux dire  l'EtherLes turpitudes de l'incendieDu flux ininterrompuDes chevaux vapeur Et des cheminées vomissantLeurs fumets d'or noir La mer à toujours rebelle Qui n'en serait que plus bleueLe souffle virginal Un soupçon de fidélitéProtégeant l'azur De l'impossible pacteEt des illusions perdues Au large Lointainement Une Île pâlissait Noyée Dans les brumesOpaquesD'une chape denseQui l'aurait recluse  § MARIN - Pensées en Mer - Fragments  
Posté par marin56 à 07:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 16 août 2014

GAZ DE SCHISTE POUR UNE AILE BLEUE ...

  _ Dis-moi, Marin, pourquoi cette terrible appellation : " Gaz de Schiste " ?  Quel titre pour un texte qui révélerait l'Île de Corse, la Corse schisteuse dans toutes ses splendeurs !... Enclave ou réclusion pour un Solo ! thébaïde, sûrement, dont on souhaiterait à toujours qu'il en fût ainsi. Jeu de mots dont je vous livre ici la pensée, un jour, qui me vint à l'esprit, alors que le Marin  tutoyait le métamorphisme tutélaire des terres olivines du Cap ; étonnante fluctuation de la roche convulsée,... [Lire la suite]