Aux Petits Enfants de la mer

 

LE_BORD_GIRAGLIA_III__3_

 

Accourez  petits Enfants
Je vous conterai le souffle
Des lames profondes
Du Ponant
Au vent violent des caps
L'évent mélodieux les dauphins
Unis autour de toutes les îles

Là-bas où tant de fois
J'aurais osé
Pour vous Trois
Que je cherche en vain
L'étrange pantomime
Une rare folie
Et de si beaux ballets

Venez
Petits Princes 
Allons de ce pas
De deux  fusant
Mimer notre rencontre
La liesse virginale
Des liens indéfectibles
Et si clairs
De l'amour

Embrassons ensemble
Recouvrons l'essence d'une petite planète 
Mystérieuse et rare
Les féeries azurées d'un jeu
A nul autre pareil

Alors allez  Tous les trois
Brisez les chaînes
De l'odieux carcan
Nous virerons l'ancre
Rompez au cloître
Aux murs dressés
Qui vous arriment 
Innocents et serves
Car le  temps des bourreaux
Des ravisseurs est compté

Là-bas au coeur de l'azur
L'oiseau blessé
Largue à la mer
Ce message  un espoir
Que les rafales indigo
De la tempête
Lactescente et fumante
Soulèvent et dispersent

L'écho dolent s'est échoué
La blanche litanie
Des solitudes irisées
Clame l'absence
Une pensée nous distance

Comme un adieu

 

Sillage rebelle au temps
Que les tyrans ravissent
Adieu marin à jamais
Gravé dans les yeux
De la mer des petits Enfants
Grimés à l'encre glauque 
Du mensonge

§

POINT_CHAUD__1__001