DSC06298

Il faut dire aussi que les vagues, à côté, parent la dune et le rocher d'un doux manteau d'algues, de chardon bleu des dunes et de pavots jaunes, où te confondre  ! Porte -Queue de l'Île de Corse ...

 

Sur la dune vierge tu consens à vaguer
Mais de tes ailes  je n'en connais que l'envergure
Sitôt promptes à recouvrer grâce et envol
Tu les gardes repliées vers la brise marine
Qui en effleure les desseins et l'épure


Et je vais sans me lasser de l'instant
Où tu reposes   par-delà le geste intrus
Entre les mailles resserrées du lentisque
Qui te bercent et te protègent délicatement


Telle  la révélation éphémère de l' ange
Ne combles-tu pas le regard  de vérité
L'errant sur la voie de la lumière qui muse


Que t'importe la durée ou  l'escale quand
Une île cède à chaque pas les privautés  du Tout
L'éternel palpite au coeur ailé de l'espoir

§ 

1 ère Écriture -  En Chemin au bord de " l'Eternel " ... -  Revenez plus tard, avec l'Article qui suit, nous comprendrons mieux l'objet de ce Message 

!

 

DSC06299