XAVIER RUDD DIDGERIDOO

 

G_SawyerTracyArm2

Quand l'Acteur et le Système prendront-ils conscience des dégâts irréversibles qu'ils causent de concert à la Planète Bleue 

?

EN GUISE DE PRÉAMBULE 

Ce Film est un Témoignage édifiant, d'une importance capitale pour la Recherche et l'exploitaion des données environnementales et relatives aux Changements Climatiques qui affectent gravement et de façon exponentielle le Climat de la Planète Bleue. En effet, les mesures précises démontrent que le Glacier en cause, d'une superficie égale à la Ville de New-York, qui s'est effondré, aura reculé en 10 ans autant qu'en plus d'un Siècle, ce qui est effarant ...

D'autre part, ces images montrent l'invisible, les effets de Tectonique des Glaces rompues jusque dans les abysses... Des ondes soulevant la couche de Glace dont les  fractures se répercutent sans fin, décelant partout des faiblesses dues au Réchauffement indéniable et à l'emprise de l'eau.

Les Images à elles  seules suffisent et bousculent, relèguent aux oubliettes de la prétention et de la suffisance toutes extrapolations dérisoires et vaines de nos Climatologues et Météorologues en culottes courtes devisant avec une assurance et une suffisance détestables sur les aléas et les hypothèses vaseuses d'un déjà vu, d'une répétition à l'échelle géologique de tels phénomènes. Mais revenons un instant sur le sens de la Recherche, de l'investigation dite Scientifique, des conclusions hâtives et déjà péremptoires sitôt énoncées. Notons également que nous ne nions pas l'intérêt de ces travaux ni la compétence de celles et ceux qui y vouent leur existence. Toute démarche en vue de la connaissance et de l'interprêtation des phénomènes liés à la Vie de la Terre sont dignes d'intérêts et louables ; mais, de grâce, pas de conclusions, du discernement, de la bonne foi - surtout -, l'heure n'est pas à la polèmique mais à la mise aux bans des folies de l'Homme - Système 

 ! 

 

LA LOCUTION BANNIE QUI FAIT PEUR 

 

En effet, le Réchauffement Climatique  fait peur ! C'est une locution honnie ... L'homme ne condescendra jamais à mesurer les effets de ses erreurs et ses forfaits ; qu'ils fussent à son encontre ou contre le milieu qui l'héberge, il se déclare innocent. Pour cela, il invoque le savoir, la démarche scientifique, l'excès de raison propulsant au devant de la scène des hypothèses où il serait absent de toutes les causes qui auront mené à une situation pareille.

Plus encore, ses connaissances investissent des domaines plus enclins à l'innocenter, du type : répliques probables, épisodes déjà connus ou vécus durant les ères géologiques ou les grandes époques qui auront déterminé l'alternance entre  les périodes glacières et plus chaudes sur la terre. Certes, ces analyses et hypothèses très probables et tangibles sont à prendre en considération, mais l'homme persiste quand il s'agit de dénoncer, de lever le voile sur le constat suivant : 

 

LE CONSTAT ET LE BILAN 

 

L'homme investi de pouvoir absolu sur l'Etant et la Terre se fait plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Il récuse l'origine et les facteurs anthropiques du Réchauffement climatique et reste coi, muet, part en digressions lorsqu'il s'apperçoit que celui-ci, depuis le début de l'ère industrielle et technologique accuse une accélération et des proportions exponentielles ! Nous ne sommes pas, pour ce qui concerne le Réchauffement en cours, sur des grandeurs de temps égales à celles que la Terre aura jadis  connues pour aboutir et conclure à  des cycles de grands froids ou de grandes chaleurs normaux, épisodiques. Il s'agit bel et  bien de quelques  Décennies, dont les dernières sont hallucinantes quant aux proportions radicales observées et hélas  ! tellement meurtrières et préjudiciables pour la vie des espèces : ( - 40 % d'espèces sur la Terre ) !

Le Quidam n'est pas idiot, il comprend, observe et  étudie aussi, s'informe et travaille sur des comptes rendus, des conclusions, croisent également des données plus empiriques ; il ne se réfugie pas derrière le sacro-saint RECUL, seul paramètre irréfragable aboutissant aux conclusions exclusivement scientifiques ou crédibles. Cette attitude demeure trop facile quand elle ne laisse pas d'autoriser l'homme à tout faire sur son vaisseau Terre, avec assurance, excès, insolence et démesure. Et cela, tout naturellement, conforte Etats et Gouvernants dans leurs logiques majoritaires de croissance et de marché, leurs stratégies énergétiques.

 

L'ACCELERAION  L'AMPLIFICATION  DES PHÉNOMÈNES 

 

C'est là le seul scénario envisageable, à très court terme, qui nous menace ! Comme nous le disons et l'affirmons, point d'inclination au pessimisme infondé, aucun penchant au " Catastrophisme  " injustifié ; nous laissons de côté toute extrapolation hâtive et les surenchères d'actualité nourrissant la guerre des chapelles entre protagonistes du Réchauffement Climatique et Scientifiques purs et durs fondant l'hypothèse des Répliques et des épisodes cycliques de la vie de l'Atmosphère.

La situation est très très grave, alarmante, déjà irrémédiable !

Pourquoi ? 

Tout simplement au regard des épisodes actuels  qui affectent la vie de la Terre et de l'atmosphère. Une activité témoignant à la fois de désordres et de déséquilibres majeurs d'une part et, d'autre part, de leur fréquence et de leur apparition soudaine doublées d'une accélération foudroyante.

L'homme est depuis longtemps dépassé et a entamé sa SURVIE sur Terre

 

 A SUIVRE