AMIES, AMIS LECTEURS, 

Passez cet Article, ne le lisez pas ! Ou si vous le faites, sachez garder, et je n'en doute pas,  le silence ... Vous pouvez, le cas échéant en évoquer la situation et la tragédie ; mais je me dois de produire cet article, d'une part parce que les faits auront en partie orienté le sens de certains écrits, proses et poésies, et, d'autre part, parce que le silence de la mer se devine, recueille aussi la souffrance, la solitude, l'incompréhension. La mer absout et reçoit tout, surtout lorsqu'on la parcourt si loin des regards, à bord des vents les plus fous, loin de tout retour possible en cas d'avarie. Nous n'affectionnons pas les réseaux sociaux, par discrétion ; cet espace est le nôtre, n'entrent que celles et ceux qui se hasardent ou qui nous connaissent... ! aucune volonté d'affichage, mais témoigner, dire, relater l'impensable, l'inacceptable, ce qui devrait être condamné, dénoncé. Priver ses propres Enfants de Grands-Parents et l'inverse relèvent de l'anarchie et de l'atteinte grave aux valeurs morales essentielles, constitue une blessure et un manque inqualifiables 

!

 

DSC06620

" VDK ", notre Fils, en 1993 à San Ghjuvanni - Fikaria ! Combien de randonnées à thèmes aurions-nous réalisées ensemble, à travers toute l'Île !

 

 

Nous fûmes toujours deux, quoiqu'il advienne, pour accompagner ce Garçon dans tout ce qui le ravissait. La Mer fut pour lui  le premier grand cadeau de la Vie.  Il y en eut tellement d'autres !... La Mer, la Nature, les Montagnes si hautes parfois que bien souvent il les eût craintes. Mais la curiosité, la découverte, le sens de l'aventure que ses parents lui prodiguaient effaçaient  en lui toute  appréhension. Et ce puis ce fut la sensibilisation partagée aux choses de la Terre, de la Vie, la Préhistoire et ses fascinants fossiles, la lente genèse de l'homme et ses repères, son outillage lithique le plus reculé, enfin une foule de centres d'intérêts que nous suivions de près, pour lui, afin que mûrissent lentement et sûrement les fruits d'une Passion-Nature hors du Commun. Nous l'adressâmes, le jour de ses 12 ans, à un Archéologue insulaire amateur et de renom, afin qu'il l'associe, très jeune, à de passionnantes campagnes de fouilles, opérant sur des chantiers insulaires, parmi les plus importants et prometteurs que l'Île révélait en ce temps.

De là, il s'en suivit un travail et une recherche ininterrompus et prometteurs.

Bien sûr, la mer ne laissait jamais de l'attirer et d'équilibrer la personnalité qui s'édifiait sous nos yeux ; ainsi  le surf, le Bodyboard, le Fun Board comptèrent parmi ses premières aventures extrêmes, sous le regard toujours avisé et vigilant de ses parents. Rares seront celles et ceux qui auront autant reçu de leurs " vieux " , de ces parents qui tracent sans contraintes ni à priori la route de leur enfant, pour le meilleur, durablement, solidement .

Mais au jour d'une rencontre inévitable - heureuse,  pensait-on -, face à cet Amour filial, une Amitié et une Fidélité océanes sans ombres, la donne changea radicalement ! Une telle osmose parentale ne pouvait durer !...  Lutte d'influence, où la belle famille opéra en sourdine, insidieuse et perfide ; Et c'est ainsi qu'une compagne mit tout en oeuvre pour briser et trancher les racines d'un double amer, en l'occurence, les racines et les  liens profonds avec la Mère et le Père. Point de rivalité ni de concurrence, et, surtout, pas de préférence vis à vis de la belle famille demeurant dans les Vosges...

Aujourd'hui, il ne nous reste que le biais et la médiation d'un espace Web, comme ce Blog / Site pour témoigner ! Oui, car il importe et il convient de témoigner face à l'ignominie d'une privation, d'une séquestration, d'une prise d'otages odieuse. Depuis 6 Années, ce Fils et sa Compagne retiennent leurs deux jeunes enfants, leur interdisent de voir leurs deux grands-Parents, à 10 Km du Foyer familial. 

Ils avaient respectivement 9 mois et 3 ans lorsque nous les vîmes pour la dernière fois ! Une mère de famille se sera installée en Corse, aura été reçue et accueillie les bras ouverts, avec tous les égards possibles pour générer et entretenir en définitive  le chaos familial qui l'agrée. Nous avons perdu un Fils, deux petits enfants, rompu toutes les attaches  familiales au bénéfice du doute des uns et des autres, à notre encontre, chacun ayant sa version et se réfugiant derrière la faiblesse et la neutralité trop aisées et si faciles ! 

Ce grand Fils et sa Compagne, tout naturellement se produisent sur les réseaux sociaux, affichant des sessions dans les grosses vagues, avec l'outrecuidance de l'ingratitude et de la suffisance, le mépris de ce qu'ils auront reçu de leur parents. Voici des témoignages, en images, bien humbles mais le contexte suffit à dire la douleur d'une mère, d'un père.

Jamais nous ne crûmes cela possible. Il y a quelque temps, ce couple nous refusaient les Petits Enfants, une demie-journée, pour leurs étrennes, arguant du fait que nous devions nous réhabituer à eux, apprendre à les revoir  ! Attitudes innommables et indignes sur une  Terre ou le Lien du sang et de la Famille demeure si fort.

Quant au père, il misa sur l'accord indéfectible que le marin entretient  avec l'Azur, l'amour du large, l'absolue vérité. En perdant un grand fils, deux petits enfants, il perd également le sens même de l'existence ; une vie depuis s'écroula.

Nous, Parents, remercions la Belle Fille et la Belle Famille originaires des Vosges, qui chez nous, auront été reçues comme jamais nous l'aurions été ailleurs ! Cette personne use de notre nom de famille  pour s'introduire en société, surtout ici tout en souillant le lien et les racines familiales ...

Ce témoignage est connu et ne souffre pas d'étalage de linge sale ! De tels comportements et attitudes, allant à l'encontre de la cellule familiale ne seraient traités que très maladroitement par la Justice, avec de probables ou incertaines gardes ou droits de visites parcimonieux, sous conditions inacceptables. Notons que le mensonge qui fonde le conflit et le litige, largement pratiqués par cette tierce personne, profite aux criminels, et elle le sait pour en avoir abusé à maintes reprises.

C'est vrai, on ne choisit pas ses parents, on ne se marie pas non plus avec eux. Le choix a été fait et consommé, attisé par l'incendie et les feux de la jalousie, de la perversion et de la manipulation. Cette personne, aujourd'hui jouit de tous les agréments de l'Île sans aucune obligation ni devoir, sous le regard émerveillé de notre Fils. Ainsi des bourreaux, à l'encontre de leur pro-géniture ! 

L'auteur de ce témoignage, le Père, se doit de rétablir la vérité, afin d'éclairer un peu le sens des Images de ce VDK, très digne, au port de tête à la fois insolent et prétentieux, s'affichant  sur les Réseaux Sociaux sans gêne. Il importe que l'on sache l'origine et la portée de ses Images, de ses actes. Car si notre Fils nous prive de nos Petits Enfants, n'ose pas se présenter devant ses parents, doit-il alors et aussi, en conséquence renier et abandonner ce que nous lui avons transmis des années durant, avec tant de foi et d'amour parental. Mais non ! D'un côté il  se gave de vagues et d'images, de l'autre il souille, de concert avec une compagne qui applaudit à cet acte, et par la même occasion, plaint le pauvre bougre privé de parenté. Cycle infernal d'un mensonge et de ces interminables ricochets, annihilant toute perspective de retour !

Pour ce qui nous concerne, nous Parents et Victimes, avec les deux Petits Enfants séquestrés, attendons leur majorité, caressant l'espoir de les retrouver, de leur signifier 18 années de perdues, inestimables, irremplaçables ...

Nos trois enfants auront grandi près de leurs quatre grands parents, qu'ils voyaient toutes les fois que ces derniers étaient disponibles ; nous en faisions une priorité indéfectible et essentielle !

Quel lien avec Corsica...Go56 ? Tout simplement le Lien que la Mer renforce entre ses Fils

CORSICA...GO56

DSC06621

Ici, dans le Valincu, de 1981 à 1990 ; nous lui transmettions l'amour de la Mer, des grands espaces, de l'amitié et de l'aventure, parmi tant de petits amis ... Ces Images font très mal à une Mère, à un Père, qui n'auront eu de cesse d'être si proches de leurs trois enfants. Rien n'est plus douloureux qu'un deuil vivant au quotidien, durant pendant des années ! Trois êtres chers, cela fait très très mal, sans compter les dégâts collatéraux inestimables ...

 

DSC06622

 

Voici la Signature de  cet Article, de ce Post- M56 - En 2002, après une grosse chute dans les vagues et blessure au visage ( pommette droite, à gauche sur la photo ) ! Rare photo du M56

§