JPM_wv_Ricardo_Campello_goiter

Ici, Ricardo Campello opte pour l'Amplitude / Rythme, la plus belle des Équations ; tout vient de la Vitesse et de l'Inertie ! A ce Stade d'évolution, le Move est épuré et l'Anticipation Optimale. Le Gréement, dans sa course basse, sa translation n'est à aucun moment gêné et concourt au prompt rétablissement  du Rider !

 

EN GUISE D' INTRODUCTION A LA 2 ème PARTIE  

Nous avons précédemment évoqué le MOVE sous son aspect général, à travers une tentative de Définition, l'incluant ainsi dans les TURNS ou Transitions éminemment VAGUE et de Haut Niveau, Rotation à part entière en sa version exclusivement  aérienne...

Aujourd'hui, nous tenterons une Analyse du MOVE, à partir d'une Démonstration Commentée du Haut-Niveau. Il est certes difficile de trouver toutes les  séquences qui le constituent et le finalisent, mais nous saurons dépasser ce léger Handicap ! 

Une Approche et une Étude réalisée à partir des Séquences Vidéo  de Robby Swift, dernières Vidéo postée dans  : Corsica...Go56 / CATÉGORIE, Colonne de Gauche

PORTRAIT DE WAVERIDERS

 

 

camille_goiter_2_web

 

 Pour ce Rider, Option toute mise en tension ; observez l'étirement du corps, au niveau costal : il  est maximum... Ce qui veut aussi dire : un léger Retard sur la suite ! Le Goiter ne saurait se suffire de l'Unique Option Physiologique ou Gestuelle !

 

NOTRE HYPOTHÈSE DE TRAVAIL 

 

Tout dans ce MOVE transpire l'Anticipation et l'Avance des  Postures du Boardrider  en vue de rentrer et de parfaire une Gestuelle fine et élaborée dont chaque Coordination est une prise d'avance sur la suivante  ; et c'est à partir de ce PRINCIPE ESSENTIEL D'ANTICIPATION que nous allons explorer les Phases du Move ; nous rejetons tout esprit de type Analytique, en ce sens qu'un Move ne saurait être juxtaposition et cumul de Coordinations, enclavées et coupées l'une de l'autre ! Au contraire, chacune d'entre elles préfigure l'organisation et le déroulement de la suivante, et cela : 

Dès avant l'Appel de l'AERIAL, jusqu'à la RÉCEPTION dans la Section surfée.

 

LES INCONDITIONNELS ET FONDAMENTAUX 

 _  Maîtriser les passages en Fausse Panne, Voile  à Contre ;

_  Conduire le Move par un Guidage à la fois Visuel ; le placement progressif ou + / -  évolutif  de la Tête au déclenchement du Move, d'une part, et, d'autre part, les informations afférentes, de type Kinesthésiques, ayant trait aux formes de Corps générées et à l'état de tension Musculaire, tendineux,  l'amplitude requise des Articulations à commander dans le Mouvement ...

_  Le Rider se doit de Maîtriser et de poser ses Aerials Off The Lip Frontside, ce qui inclut avoir acquis et d'entretenir :

Les trajectoires, la Lecture de la Vague qui mène au  Point d'impact, le Timing, mais surtout de déclencher un Envol Orienté suivant le RENVOI sur la Vague obtenu, c'est à dire Tangent à l'arc, à la flèche de la Vague ou alors plus Parallèle à celle - ci . Nous évoluons  bien sur ce Chapitre dans les sphères du

 HAUT-NIVEAU

 

DSC05847

 

Retard et mise en tension du Rider ! Le Retour et la Relance restent à cet stade plus aléatoires ; mais tout y est ... Très difficile de profiter d'une conjonction favorable et complète des facteurs de l'exécution  . L'avance du Corps sur le Matos ( Voire Photo Ricardo C. ), est capitale, elle définit les Ressources à suivre en vue du deuxième 180 ° 

 

ÉVOQUONS LE STYLE DU RIDER 

 

En effet, celui-ci peut Opter pour un Move bas, très rapide, de type explosif, sur de petites sections, mais également sur de hautes vagues, cherchant à les  survoler, pendant leur déferlement, optant aussi pour un Late  Goiter, au passage de la verticale, c'est à dire un temps de survol, de latence suggérée,  du plus bel effet, ( mais très dur à négocier dans ce type de Vrille ) ; cela lui conférera un Rythme particulier et très avantageux.

Un peu dans la déclinaison des Tweaked  Push Loops, splendides, où le Rider survole, le Regard placé, ressentant, sans  l'aide organisatrice de la Vue, la fin du Move, le rappel de la planche   ...

 

LES SÉQUENCES DU MOVE / GOITER

 

I  

L'APPEL DU SAUT // DÉCLENCHEMENT 

 

Les deux sont intimement liés ; le Rider attaque la Section, en fin de Remontée vers le Pic, avec un angle quasiment fermé ou ouvert - Fourchette d'environ 25 ° .

GRÉEMENT 

Mains plus resserrées que de coutume,  ( Aide au maniement plus fin de la Voile et au  centrage des Poussées plus aisé ) ; le Gréement est progressivement choqué,  ouvert. Tandis que  l'amorce de la bascule, plus, l'effacement  de celui-ci vers l'arrière se fait AVANT le Renvoi, vers le quart au vent. Ne pas  tarder ! Le Move est enclenché avant de taper, c'est essentiel, avec plus ou moins d'anticipation suivant l'Engagement ! 

 

II 

LA GESTION DU DÉSÉQUILIBRE  JUSTE AVANT ET APRÈS L'ENVOL 

 

Il apparaît à ce stade du Move un COUPLE  énergique très net de ROTATION et d'Entrée dans la VRILLE . En effet, tandis que la Board poursuit sur sa trajectoire de Type aerial, elle s'élève tangente,  avant de croiser la Section vers la pente, 

Le Gréement poursuit dessous, neutralisé et choqué, en glissant vers une Fausse panne, à contre, sous la forme d'une Translation Arrière, à contre-sens, visant à placer déjà le Gréement ;  ces deux Actions sont concomitantes et simultanées, s'optimisant l'une et l'autre. Il s'agit d'une  mise en Synergie des tensions  sollicitées, très rapides et synchrones.

 

LE CORPS 

 

Progressivement retourné et en situation inhabituelle, il poursuit une  opposition coordonnée des  mises en tension  au niveau des chaînes musculaires  abdominales et thoraciques, en accomplissant sa Vrille sur un point d'appui réel : le Wishbone et le Gréement porteur, mais aussi, en un point d'appui dynamique que constitue un Temps de Jambes moteur, à la fois informationnel ; le Rider sait où il en est exactement de sa trajectoire et de sa forme de Corps, de l'Orientation de la Board, dans son espace Arrière.

A ce niveau du Move, le Rider se trouve prêt au Renvoi, au Retour, à la Relance vers l'Avant et la pente  de la Section ; considérons la 

 

III

 

PHASE DÉCISIVE 

 

Le Windsurfer a accompli une demie Rotation ! Il se trouve Voile à Contre, Têtière au plus bas vers l'onde, et, la Board au sommet du Jump, le point le plus haut, bien  groupé ;  la board étant au-dessus de  ses fessiers, quasiment dans les lignes de la vague,  lui, dessous :  une sorte  de repère et d'indicateur de réussite et d'Anticipation .

LE REGARD va jouer à ce Niveau un Rôle déterminant, en retrouvant le Tail de la Board, par-dessus l'épaule et côté Rotation, provoquant  un double rééquilibrage entre le Tronc et les Membres inférieurs fortement sollicités  et en  situation de Rétablissement imminent.

C'est en revenant de façon très énergique que le buste va aussi accentuer  le Twist de la Board acquis en I & II , tandis que le Gréement, pendant cette phase continue d'entretenir l'appui nécessaire à l'équilibre dynamique et propulsif de l'ensemble.

D'ailleurs, ce positionnement du Gréement neutralisé au Maximum autorise le travail du Corps et le déroulement des mises en Tensions et Renvois des Trains Inférieurs et Supérieurs. A ne pas oublier ce Principe Bio-Mécanique Fondamental, à travailler d'ailleurs en marge du Windsurf ! 

Le Windsurfer n'aura qu'à se " Dé-vriller ", côté Regard et Tail, pour se voir sitôt ramené sous la Même amure et une position d'amerrissage parfaite ...

 

IV 

 

LA RELANCE 

 

AÉRIENNE 

 

C'est alors la garantie d'avoir été impérial dans votre Move ; une Rotation totalement dans les Airs, sans aides de la Vague en posant, mais toujours avec une marge d'avance, d'Anticipation ... Le corps bien au-dessus de son flotteur, Gréement légèrement bordé ou Choqué ... 

Plus la Préparation du Move est Ample et Tonique, plus le Rider bouclera aisément et tôt !

 

DANS LA SECTION AVEC UN LÉGER RETARD 

 

Là, c'est un  peu au petit bonheur la chance ! Le Windsurfer pose, Voile fermée, profite souvent de la poussée de la Vague pour finaliser ; c'est déjà et bien sûr plus que très bien, mais l'exellence se trouve dans toute Relance Aérienne ! VOIR ROBBY SWIFT dans la Vidéo, c'est là une Anthologie ...

Quoi qu'il en soit, nous voyons que la Course du Gréement, fusant sur l'air, dans cette Translation Arrière, qui ne s'arrête pas, emmagasine une dose d'énergie  restituée au moment opportun : c'est ainsi que lors de la PHASE DÉCISIVE, le Windsurfer boucle sa Vrille, que le Gréement recouvre sa  position  initiale de navigation ... Le Regard suivra toutes les Phases !

En fait, dans l'orchestration de cette Vrille très Gymnique, rien ne s'arrête, tout concourt vers le même but : Tourner vite  sur un Axe longitudinal  et un plan vertical.

Seul l'élan et l'inertie de l'ensemble pourront également décoller le Rider du Gréement, à la Réception, et à la Relance, faire que celui-ci ne pèse pas sur lui, étouffant et faisant décrocher la voile, ( ce qui se traduit par une voile trop bordée en touchant l'eau, une sortie du Move à l'arrache ) .

 

 

GC11_wv_Iballa_goiter

 

 Pour les Dames, ce GOITER D'IBALLA, Tribord Amure 

 

PRINCIPES BIO-MÉCANIQUES  // ANATOMIE - PHYSIOLOGIE DU MOVE 

 

Nous l'avons vu, ce Move est commandé par un Couple générant plusieurs sources d'énergies : Cinétique : ( Vecteurs, Facteurs exogènes ), et :  Anatomo-Physiologiques, ( Facteurs de l'exécution, endogènes ).

Si le Haut du Corps prend de l'Avance en Phases I & II, le bas, quant à lui se met en Tension par effet Retard !  On peut arriver à des valeurs Supérieures à 90 ° entre les deux Ceintures !

En Phase III & IV, c'est l'inverse qui se produit, le Buste revient énergique et entraîne le bas qui se détend ... Réflexe Myotatique élémentaire sur la base d'une forte amplitude de Vrille des ceintures. Les Ceintures sont en oppositions Maximum, d'où cette Spécificité de Vrille élaborée, quasi hybride.

Dans ce type de Configuration, le Haut du Corps ANTICIPE A FOND et prépare ainsi la Réaction. Le Rider est un Acrobate sachant jouer sur la connaissance parfaite de son Corps dans l'Espace, en toutes postures, en provoquant, en Boostant tous les Couples et surcroîts d'énergies !

Ainsi du Bio-Informationnel !

 

 

61

 

Ici, le Rider se trouve entre les deux options plus aériennes et Gymniques ! Si la Voile ne crante pas, le Move Tribord sera très beau ;  nous avons - là un compromis que les conditions  peut-être imposent ... Le Rider s'adapte, génial !

Le Placement de la Voile à la fois prématuré et Ample,  à l'opposé de la Trajectoire, sera le garant d'une bonne synchronicité des phases corporelles, de la précision des Formes de Corps dans l'Espace, des Coordinations MATOS / RIDER  ! C'est indéniable .

Aussi, le Windsurfer a tout intérêt à rechercher l'amplitude, pour trouver à l'apogée du Move et du Jump le Rythme le plus flagrant possible ;  la Vitesse d'exécution devenant une conséquence de la Vitesse d'envol, de l'inertie acquise : ( Énergie Potentielle =  forte inertie  emmagasinée par l'ensemble Matos / Rider  ) 

Et, à la faveur de l'Amplitude / Vitesse d'exécution du Move, le Rider survolera son GOITER, à la fois léger, en le terminant en Phase 100 % Aérienne ! C'est cela qui compte avant tout ...

 

ALORS RIDERS METTEZ-VOUS AU GOITER  ! 

PROCHAINE CONTRIBUTION, III PARTIE : 

LES ÉDUCATIFS, LES MISES EN SITUATIONS, LES VARIANTES

 

CORSICA...GO56