RIEN NE VA PLUS

La mer  Méditerranée est encore très chaude, le Flux généralisé d' O à NW,  que canalise par l'Ouest la position haute de l'Anticyclone des Açores et une Dépression au large de l'Irlande, entretiennent quelques fronts assez actifs, plus au Nord...

Les remontées d'air chaud qu'un large foyer dépressionnaire quasiment stationnaire engendre dans le SW du Bassin Méditerranéen, décideront non seulement d'une situation sans grand changement, avec un marasme Insulaires - Corse / Sardaigne, et, surtout, des prévisions de Coups de Vent émises à 5 / 7 jours, que l'on verra systématiquement évincées, au fur et à mesure que l'on progresse dans le temps.

Décembre sera encore sous le signe de l'anachronisme Météo, avec des épisodes soudains, fuyants, inconsistants, hybrides, enfin le menu à la carte d'un dérèglement climatique  plus qu'avéré ...

C'est à suivre de près ; à noter, toutefois que le Midi de la France, à l'Ouest, connaît une répétition de Coups de vent de Nord, à la faveur du resserrement isobariques que favorise la position des grands centres permanents et les flux d'ouest à Nord-Ouest Zonaux, vers Nord Gascogne et Manche Ouest.

La Météo, de la veille au lendemain n'est plus du tout exacte, fiable ! Indicateur pertinent d'autres paramètres à  intégrer !

 

NOËL 2014 

 

Faut-il s'attendre à 24 ° C, sous abri, beau temps calme, bains de mer de Cannes à Menton ? Possible ! ce sera la 7 ème Saison...

Normal et justifiable, vous diraient les Météorologues, avec moult influences,  de ci, de là !  Pourquoi pas 30 ° C tant que nous sommes, le 25 - 12 -  2014, sous abri, à 13 h ! Génial, le Solstice d'hiver au Zénith ... Dérision qui vaut consternation, certes prématurée, mais avouons tout de même que rien ne va plus côté climat, norme, vécu ; quelque chose ne tourne plus rond, la circulation des masses d'air autour de la planète, sous toutes les latitudes, dérape.

 

THERMODYNAMIQUE

Il serait très intéressant d'explorer les pistes et les analyses que la Thermodynamique pourrait initier.

En effet, il est fort à parier que les températures, les mouvements des Océans et des masses colossales d'eau que meuvent les courants, les effets de la fonte des galces depuis le Groenland et l'Arctique, leurs galciers, les glaces de toutes les Sibéries, aient occasionné des perturbations telles que l'atmosphère en subisse les conséquences, d'une part, mais également, fasse l'objet de nouvelles intéractions, notamment assujetties à des différentiels de températures énormes.

Nous sommes bien dans les sphères complexes mais tangibles de la Thermodynamique, de la régulation des flux océaniques et atmosphériques, où tous les effets de serres auraient un rôle potentiel à jouer, en tant qu'activateurs.

LA SITUATION SERAIT ALORS PLUS QUE CRITIQUE DEJA BOULEVERSEE

§

 

 

866563eb01_Iceberg_tabulaire_wikipedia_CC_BY_SA_2_0_michael_clarke

ANTARCTIQUE - DÉCROCHEMENT D'ICEBERGS TABULAIRES INQUIÉTANT ET   DÉRIVANT AU GRÉ DES VENTS ET DES COURANTS