LE_PUFFIN_AU_LARGE_

 

Et de toucher tant de fois les hauts du vent algide
Vibrer au souffle d'un sursis     Oyant  les coups
Redoublés d'une sombre réclusion

Oui  d'aller l'amble de ses ailes d'ange
En pensée  Naître  du dessein
D'un seul être    Palpiter 
Avant que de sombrer    Pour une dernière fois
Entre rêve et folie        Qui sait

Là-bas    l'âme   unitivement    se devine
Quand tout n'est que silence tonnant
Chant des oiseaux qu'emportent
Les bourrasques et le suaire de l'hiver
Ressac bruissant de nos années mortes

Te faut-il une aile     Marin    Voler ainsi
Sur le voile nitescent de la tempête
Embrasser le message  de  l'Azur

Lorsque tu cernes ici   le morfil de chaque mot    pesant
Au coeur givré des grains               Le mystère
De l'arc-en-ciel    Comme une sainte alliance au Tout te lie

§

MARIN -

En cours d'Ecriture depuis toujours, à bord de la Folie, ce qui est une seule et même chose ! 

 

 

AMETHYSTIUM 

TEMP_TE_

HIVER_ELYSEEN_