a_seashore_1887

Gauguin_Paysage_de_Te_Vaa

 

PAUL GAUGUIN 

 


Reflets, moires d'un monde voluptueux que le peintre exalte
aux confins du symbolisme,  d'une émotion toute spirituelle,
légitime, quasi souveraine ! Une Île ...

Qui n'évoquerait
pas d'abord Brel et les Marquises, et puis, " quelques vieux  chevaux blancs
qui fredonnent Gauguin " ? ces paradigmes perdus de la liberté, de la dignité
et des grands espaces... Un monde que les dieux de toujours
veillent sur le sable corallien comme les Moaï de l'Île de Pâques fascinent les horizons.
Entre les bois ouvragés, sculptés et ces compositions
quasi premières, épurées, ou la couleur rivalise
avec la simplification du trait et du dessin, Paul Gauguin s'exprime.
Tout à la fois philosophe et Artiste visionnaire, accompli,
au diapason d'un Art nouveau, synthétique, il sème pour un futur de promesses.
Son oeuvre testament atteindra des sommets de notoriété ; 
une toile magistrale et imposante dénommée :
" D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?
Coupé de l'ancien monde, Gauguin ne pensait-il pas,
ne rêvait-il pas déjà dans cette langue des Îles lointaines,
sous le vent, des terres australes, que seul le " Mana " liait !
Quelques touches aux contrastes violents semblent délivrer
à la toile une profondeur mystique, sacrée
Ces figements éternels qu'un nuage d'écume,
une branche de badamier bercent et animent !
Ainsi de ces " langueurs océanes " qu'aimait à évoquer
le poète-chanteur, Jacques Brel, qui fut aussi
Artiste -Peintre des mots, à sa façon, tellement attachant.

§ 

gauguin_paul_16

 

Gauguin_Do__venons_nous_que_sommes_nous_o__allons_nous_1898_1V

 

the_wave_1888

 

276334