DSC07683

 

 

... La mer La mer Immensité de la souffrance et de la mer

Lumière à perte de vue en moi mourante et morcelée

Ce qui ne finira jamais m'habite et me tourmente

Et que m'importe la variation de l'heure des saisons 

Si ce n'est qu'elle m'apporte  l'épouvante des oiseaux  ou l 'emporte

L'abominable est de savoir qu'il n'y a rien d'autre à attendre

Même l'invention du malheur m'est interdite

Que ne donnerais-je pas pour une petite nouveauté dans la torture

Je suis le prisonnier de l'avenir et son prix ...

 

Louis ARAGON 

Les Poètes 

Prométhée

Dialogue sur la Liberté