Une tour noyée dans les brumes de l'embrun, de la violente Tramontane qui s'abat sur les adrets d'une Île en sommeil ! Discordance du temps, rupture, dénégation ... La mer limoneuse à la montagne dans l'azur rend hommage. Iridescences essentielles et fécondes que le vent de sable des dunes emporte loin dans notre souvenance de Marin. Le froid est vif ; il participe de ces clartés étonnantes, saisissantes, tourbillonnant dans le clair-obscur des tombants fouettés par les bourrasques insensées. Horizons de désolation, d'extrême beauté, de perfidie tout autant ! Ainsi de la mer éternelle et divine, diabolique ou miséricordieuse, à l'envi.

 

DSC07249_002