THE PINAPPLE THIEF 

 

Aerial_Side_On_Shore_Sc_Ne

 

 

ALONE AT SEA

 

Y déchirer les maux
De ce mal aux Mondes   Ce mal odieux 
Que des fumets  sordides 
Débrident   exacerbent 
Et de ne jamais se dédire
 Sur la lame et son morfil
De cristal   vers l'écueil
En renversant   juste un instant
Les ciels    Ô dénégation
De la raison et de ses métriques
dogmes impitoyables   Il me faut être ...

 

 

fw2

 

 

...   Seul sur la mer
A bord d'un Ponant
Lointain et si exalté  
Rallier mon coeur au geste franc
Pour une pantomime ravissant
Le désespoir qui va
Comme un défi de l'infini
A l'éternel printemps des abîmes
Las de m'en retourner
De nos  années mortes

Seul au coeur des vagues
Nuageuses pour fuir
L'antre et son  cri lancinant
Tous les silences ici-bas
Panser le temps des déchirures
Ces blessures
Aux plaies
Incompréhensiblement
Béantes qui saignent sur le parvis
Du Verbe bafoué 
Que les doctes séides lissent
Comme on affûte
Une arme  un sabre déjà  souillé de sang

Seul sur l'Océan
Sans autre esquif
Que l'illusion de voguer
Un peu plus près du Ciel
Et de ne jamais endurer
Le Radeau de la Méduse
La mésaillance des compagnons 
Mais du  bord qui étincelle
Au-delà de tout
De la fidélité
De la vérité
Depuis l'Arche et Noé

Alone at Sea  Naufragé solitaire
Cela tonne bien
Lointainement mirage
Tendance
Amitié
Dont la souvenance déjà
M'est parcimonieusement 
Mesurée 
Quand elle vire
A l'aune du paraître
Pour quelque regain de vanité    Un bain
De foule      avide

Seul sur la mer
Ainsi de cette anaphore
Qui confine à l'inutile
Certainement
Avant que  de se défaire
Des faussetés et des boulets
Que je traîne
Malgré moi
Comme un portefaix
Pour une part de vertige
Intemporelle
Saine
Que d'aucuns briguent en vain
fût-il avec  tout l'or des mondes
Surfaits      les leurres
Ephémères 

§

Mal de Terre -  MARIN - 

2 ème Ecriture  _ 5.04.2015

3 ème Ecriture le 07.10.2015 / 5h du Mat _  HL

4 ème Ecriture le 29 . 69 . 2089

ALONE_AT_SEA_II_