DSC08471

 

Il est entre la montagne et la mer un cordon précieux ; épousailles de la terre et de la mer.  L'eau pour lien, le ciel comme une  source intarissable, sans autre règne que l'harmonie, fragile, rare, précieuse ! On y sent d'étranges ondes, une énergie mystérieuse qui sourd ! Une dune, un immense croissant sablonneux. On prétend que les grains de sable de toute la planète ne suffiraient pas à nombrer les astres de tout l'univers ... Vertige, désarroi, trouble ! Mais de ces noces à part, à nos pas, dont  on ne se lasse jamais : qu'en dire ? 

§

LE LIEN VERS L ALBUM PHOTOS 

 

Ressource-moi
Ramène-moi à l'ère
De la sérénité
Là_bas sur l'étang
Où muser ou vaguer
Comme le migrateur
Épuisé puise en tes lieux
De splendeurs
Le grain des jours
Que les saisons égrènent
Dans le silence éloquent
De l'immuable lunaison

Ressource-moi
A l'ombre d'une racine
Au chant du flot
Ravissant les adrets
Tutélaires puis les monts
Aux névés épais
Fluant et chantonnant
Vers le grau précieux
Où s'ennivre d'azur
Aux noces de la terre
Et de la mer
L'infinie douceur
D'un croissant de lune rousse
A nul autre pareil

Ressource-moi
Abreuve-moi d'inconnues
Au bord du ruisseau
Un choeur solennel
Débonde son coeur
D'oyats et de pierres
Afin que jamais plus
Ne meurt l'onde
Et la semence
Enchantées
Le passereau épris
De liberté qui s'ébroue

Ressource-moi
Toi qui m'habite
Et pérennise le lien
De la mémoire vénérable
Car j'ouïs dans la jonchaie
Entre cannes et roseaux
Foisonner la vie
Exulter la frayère
L'eau qui frémit
En se chargeant
De limons odorants
Et d'antiques printemps

Viens assieds-toi  Là
Entre deux mondes
Que rien n'oppose
D'un côté l'azur dévale
Lourd et palpable
De l'autre  il s'élève
Invisible et si léger
Sur le sablon vois
Le principe de l'univers
Le cycle de l'étang
Et de la mer qui t'étreint
L'eau douce et salée
Procèdent de l'alchimie
Secrète des cieux

Evoquons les dieux
Les nymphes
Les métamorphoses
Veux-tu 

!

 

DSC07949