CESARE_III_

  

 Le Site de TESTA - Tournant du Grand Sud -  Un jour de vent fort ! La houle, insuffisamment établie ne laisse  aux rivages que quelques vagues égarées,  levées à la faveur de fortes risées et des grains plus au large ! Mais les jours de gros temps établi, les vagues sont si hautes, que le trait de  côte ne se voit quasiment plus

PUNTA_MAIORI_TRAINING_ESSAIS

 

Nous avons déjà évoqué et développé le thème de l'Approche en  Terrain d'Aventure ! Par Terrain d'Aventure, on entend toute destination dont la part d'incertitudes serait maximale, l'investigation devant reposer sur des Indicateurs plus qu'éprouvés de faisabilité, vécus, largement différenciés suivant toutes les conditions probables de pratiques, à un moment donné des conditions Météo et du Niveau du sujet.

Le Boardrider s'engage, avec le bagage adéquat qui lui permettra de sortir, et, évidemment, de rentrer, quelque soit l'état de son Matos, pourvu que ce dernier demeure toujours en pleine possession de ses moyens physiques.

Il mène ses ébats sachant où il se trouve, en toute circonstance, et de façon optimale quant au Timing et au Tempo qu'il observe dans le Set de vagues, le Line Up dit-on ... C'est là le minimum requis pour tirer partie d'une telle session Wavesailing.

Quant à la Météo-Marine, elle se doit d'être plus que sûre, non sujette à variations ! là-dessus, on ne badine pas. Une rentrée de Houle prévue mais  mal quantifiée en valeurs de taille, de période,  interprétée à la légère relativement à la règle du H 1 /3 pourrait avoir de graves conséquences ; en effet, il est des zones littorales encore " praticables " pour des valeurs de houles modérées qui ne le sont plus passées une échelle de grandeur relativement à l'état de la mer totale - Mer du Vent  +++ Houle générée depuis les zones où naissent le vent  -

Bien sûr, le Rider aura acquis des capacités de lectures susceptibles, -  suivant l'état de la surface, le comportement des vagues, les témoins visuels pertinents -, de caractériser les dangers potentiels, imminents, à éviter avec une bonne marge de sécurité en cas de casse, de blessure et de dérives.

Il saura en outre utiliser les vecteurs favorables tels que les courants, les passes, les baïnes, sans pour autant les connaître au préalable, mais simplement en lisant les Indices du Milieu, du Terrain d'Aventure.

Dans ce contexte à la fois séduisant et hostile, l'inhabituel prime et l'improvisation ne repose pas sur l'inconscience ni la présomption ; bien au contraire ! le Boarderider mettra tout en oeuvre, mobilisera toutes ses ressources pour évoluer au plus près de son potentiel et de son niveau.

Se dire que l'on est jamais sûr de ces derniers, que la mer se ménage le verdict de nos erreurs, elle ne pardonne pas, fût-il sous les aspects et les fards enchanteurs qui si souvent  la caractérisent.

Voici, un jour de vent fort, le témoignage d'un Waverider lâché à travers le dédale d'un Terrain d'Aventure très exposé, où chaque Move, Take Off, Placement, Virage, se mérite, vient au terme d'une lecture approfondie et fastidieuse, l'acquisition d'un Timing plus qu'exigeant et difficile.

MARIN

 

CESARE_I_

CESARE__RIVAGE_

NUMINEUSE_TESTA______

OBSERVATIONS IMPORTANTES 

Les SITES connus et pratiqués communément, massivement ne seraient certainement pas les meilleurs ! Il en est d'autres, très nombreux, qui déclinent sur des surfaces étonnantes des Lines Up placés et d'une remarquable Qualité-Amplitude ; tout reste affaire de Météo précise, d'interprétation des éléments naturels en présence, depuis les contours de la Grande Bleue jusqu'aux tracés des rivages insulaires ... Nous savons que les Pointes et les Caps lèvent de  très fortes vagues qui viennent s'enrouler et tourner, obliquer, à l'avantage des vents traversiers et réellement Side à Side Off Shore. Un exemple édifiant, entre le Spot du Grand Sud et celui qui apparaît sur ces images :

Le premier reçoit la majorité de ses Swells dans une Orientation SW  tandis que le second, ci-dessus, sont Orientés plein Sud ! Par rapport aux vents, le Rider bénéficie d'un angle favorable  égal à  des valeurs comprises entre 20 et 30°, ce qui pour un vent réel plus droit, moins défléchi par le trait de côte représente une différence énorme.