Rafael_ALBERTI_

Si ma voix à terre mourait

Portez-là au bord de la mer            

Et sur la rive laissez-là...                                                                                                                                                                         

R. ALBERTI

 

 

La mer. La mer.
La mer. Rien que la mer !

Pourquoi m'avoir emmené, père,
à la ville ?

Pourquoi m'avoir arraché, père,
à la mer ?

La houle, dans mes songes
me tire par le coeur
comme pour l'entraîner.

O père, pourquoi donc m'avoir
emmené ? 

 

*** 

 

El mar. La mar. 
¿ Por qué me trajiste, padre, 
a la ciudad ? 
¿ Por qué me desenterraste 
del mar ? 
En sueños, la marejada 
me tira del corazón. 
Se lo quisiera llevar. 
Padre, ¿ por qué me trajiste 
acá ? 

 

RAFAEL ALBERTI 

 

LE_MARIN_A_TERRE_