DSC09556__1_

 

CE QUE LES NUAGES NOUS DISENT 

 

Quels autres témoins que les nuages dans le ciel nous porteraient des nouvelles de l'air ( e ) du temps ?  En ces périodes de plus en plus chaudes et torrides, le doute commence de s'installer ;  il en sera ainsi durablement, nous ne sommes qu'au seuil de complications qui bousculeront les acquis de  toute la science et des technologies. Que l'homme ne s'imagine pas se fourvoyer entre plans et mesures, précautions ou prévention ! 

2 ° Centigrades d'augmentation des Températures Moyennes sur la Planète n'est plus une limite à ne pas dépasser ! 2 ° C  constitue déjà une amplitude suicidaire, déraisonnable, impossible à juguler et les premiers signes d'un fort dérèglement sont apparus depuis fort longtemps ... Bien sûr, On arguait d'un recul insuffisant, de Phénomènes bien connus des Climatologues en la Personne d'El Nino, de La Nina, ces Courants marins chauds certes capables de déstabiliser l'atmosphère d'un hémisphère, voire, par voies de Rétro_Actions, de la Planète.

Mais nous n'en sommes plus là ! Affirmons simplement que si de tels phénomènes naturels se conjuguent avec  les manifestations du dérèglement climatique, - Notons que nous n'évoquons plus le Changement  Climatique, mais bien le Dérèglement, ce qui est beaucoup plus grave -, la situation deviendra partout et très vite catastrophique.

On peut se protéger, s'abriter, prévoir aussi, réaliser les plus beaux diagrammes et graphes possibles, Images 4 K et tous les artefacts branchés du système numérique, cela n'endiguera rien ; un phénomène que le dérèglements génère pourrait prendre des proportions telles que l'Accident Climatique Majeur s'instaurerait pour des durées impensables, insoutenables, aux effets socio-économiques dévastateurs.

Que l'on ne nous taxe pas de  propos catastrophique, de défaitisme ! Non, loin de là ces dispositions aisées de la critique facile et de la polémique ! Si nous nous penchons sur le sujet, c'est bien parce qu'il est dans l'atmosphère, les nuages, la pluviométrie, les ciels sous toutes les Latitudes, les pics de chaleur,  des indicateurs pertinents de dérèglement dont les facteurs et les causes restent encore mal élucidés...

Il ne s'agit pas de Cycle Climatique ni d'évolution programmée des Climats eût égard aux grandes ères de la vie de l'atmosphère que les hommes auraient déjà connues ! Non, certainement pas, tout simplement parce que les Lois de la Thermodynamique et leurs " Feed Back ", - Rétro-Actions immédiates -, sont bien présents, sévissent avec une acuité en progression constante.

La Mer et les Océans régulent encore pour un temps ce qui nous serait aussi mesuré, à court terme ; il n'y aura ni moyen, ni long terme. Force est de constater que la parole est aisée pour celle et celui qui énonce des vérités fragiles à l'aune d'une carrière, sans se projeter dans l'avenir des générations qui suivent.

Pour cela, les États et les Gouvernements seront fautifs, comme ils le sont déjà, de façons irréfutables ! Affirmons tout naturellement, avec bon sens, que le Progrès et l'Evolution technologiques doivent aller l'amble et avoir pour corollaire immédiat et prioritaire la lutte pour l'élimination des déchets, toute stratégie visant à minimiser l'émission de polluants, dans tout secteur de Production  / Exploitation.

Il s'agit de pointer une concomitance salutaire et hautement préventive, à tous les niveaux de l'Organisation humaine.

Le  Sommet de PARIS s'annonce difficile, et même si les mentalités et l'opinion publique  bougent et se mobilisent favorablement, il n'en sera pas de même pour ce qui concerne les tenanciers, les créanciers, la haute finance, les Gouvernements à la Solde des monnaies fortes, les Industriels devant honorer leurs carnets de commandes en jugulant la concurrence.

Nous sommes à un Tournant de la viabilité de notre Civilisation ! Le Système doit ralentir toutes les cadences ou bien se vouer à péricliter, avec toutes les conséquence désastreuses qui s'en suivraient 

!

DSC09553