LE LIEN

http://rue89.nouvelobs.com/ 2015/06/21/mai-2015-terre-bat-records-chaleur-259878

 

 

ALERTES 

Il est désormais plausible, crédible, comme nous l'avancions déjà il y a quelques années, que le changement climatique se transforme en Dérèglement  Climatique non contrôlable et de là que nous nous acheminions vers l'émminence d'un Accident Climatique Majeur, phase TROIS  d'un processus inéluctable !

D'ailleurs, certains dirigeants l'auront bien compris, éclairés par les travaux des scientifiques, que dénigrent encore  en bêlant les Climato-Sceptiques ! Mais que leur faut-il pour qu'ils se résolvent enfin à condescendre à l'évidence, au bon sens, à l'au-delà de la raison qui nous eût en partie menés là où nous nous trouvons désormais, impuissants à réagir dans l'immédiat, nonobstant tous nos artifices technologiques et scientifiques.

L' EFFET DE LATENCE OU DE RESILIENCE 

 

Arguons du fait que la vie de l'Atmosphère ne rendrait pas vraiment compte de  tout ce que la Civilisation  Technologique lui inflige au quotidien  depuis la Révolution Industrielle ! bien plus que cela, nous souffrons aujourd'hui, à travers les manifestations étranges et angoissantes des émissions   que les sociétés auraient déjà rejetées comme déchets, émis de gaz et de substances  innombrables amoindrissant la pérennité de l'air et des océans ; ne sont - ils pas  éminemment liés, étroitement et symbiotiquement interdépendants ? les décennies passées nous parlent désormais depuis les couleurs et la teneur des ciels ; nos décennies actuelles frapperont nos enfants, avec une acuité toujours redoublée et ayant pour bases et supports un passif de plus en plus lourd ! Voilà la voix du bon sens, de la prévoyance, du vrai recul qu'il convient d'avancer pour agir en conséquences.

LES PERSPECTIVES ENCORE POSSIBLES ET ADAPTÉES 

L'heure n'est plus à l'urgence mais aux faits radicaux. Une personnalité politique avançait comme solution pertinente et visionnaire la baisse du temps de travail, le recours à plus de  temps libre, avec pour corollaire inévitable et sain la mesure et la sobriété  pour pallier aux débordements de nos sociétés  consuméristes à outrance ! En effet, comme l'avance aussi des esprits éclairés et sages en la personne de Pierre Rabhi, la sobriété est une piste prodigue et féconde pour regagner des lendemains sereins,  des saisons saines, un environnement à nouveau viable.

S'organiser pour produire moins et durablement, l'équation devient perspective salutaire, sans autre issue que l'adhésion massive et concrète de tous les états de la planète. Et à partir de là, que les pays et les nations qui auront bâtie leurs empires, leurs richesses, leurs niveaux de vie avancés sur les colonies et les royaumes excentrés prêtent main forte aux pays dits en voie de développement durable et autonome, optimisant à la fois les ressources locales et, justement enfin, les toutes nouvelles technologies dévolues à ce sujet. 

Quant aux Océans, il est grand temps de porter un coup d'arrêt à ces terribles prélèvements qu'ils subissent de façon permanente et si étendue. La pêche doit revenir à des niveaux de structuration et de prélèvements d'ordre artisanal et drastiquement contrôlés, aux espaces pélagiques minorés, aux zones pertinemment attribuées aux pays exploitants, sévèrement contrôlées quant aux eaux territoriales et internationales. La mer, l'Océan ne saurait supporter une exploitation exponentielle de ses ressources sans risquer l'extinction irréversible  de milliers d'espèces.

 

PARIS NE DOIT PAS FAILLIR ET HONORER LA PLANÈTE

IL N'Y A PAS D'AUTRES ALTERNATIVES 

!

 

97261398ed_temperature_globale_mai_2015_noaa_0

 

Répartition des anomalies de température par rapport à la moyenne à la surface du globe en mai 2015. En bleu-violet, les zones plus froides, en blanc, les régions autour de la moyenne et en rouge, les endroits plus chauds (NOAA)