Parmi les Essentielles de la Musik Libre  : Voyage, Fusion, Message, Transport ; l'Histoire, demeure Noire ; le sort et glas, lancinants, martèlent  toujours la Mémoire  !... On ne fait pas l'impasse sur les cordes dolentes  de la Kora, du N'Goni... l'écho lointain du Balafon nous revient comme vagues amères ...

Parce que le Vaste et Multiple  Peuple Noir connut un jour, de la Mer et des océans,  les terribles étendues de la Traite et de l'Exil. L'Océan insigne se fit terribles augures ; les affres et les torpeurs de la Traite des Hommes Noirs déracinés  enténébraient le monde, les Lumières, les vents dits de Liberté pendant des siècles !

Cruelle réalité, sombre Histoire qui ne laissera jamais plus de pleurer ! Les actuels actes de contrition ne panseront pas les balafres de la Mer trahie, de la Mer noire ! Ainsi les plus beaux voiliers, ces vaisseaux dont on loue et chante les péripéties et les fastueuses aventures se fourvoyaient en gardant dans leurs cales sordides ces hommes et ces femmes arrachés aux rivages qui devaient ne plus  goûter aux suavités des racines de la terre rouge ;alors, ils les chantèrent, inondant le reste du monde de l'appel  éclairé et solennel de la peine et du chagrin que l'âme recluse abrite en se réfugiant aux tréfonds de la mémoire collective. Résurgence depuis ô combien  numineuse, au seuil du sacré et  dont les Voix abondent le cours et les méandres  des grands fleuves de messages limpides,  tant d'accords à toujours germes et inaltérables semences

CSC...GO56

 

ALI KEÏTA  & DOBET GNAHORE 

La voix, le chant, la plainte, et puis, le Balafon, la guitare, ensemble merveilleux aux accords qui se répètent, roulent et coulent comme goutte d'eau, s'en revenant comme l'écho des Océans, vers la Terre des Racines inaltérables... Tout simplement magnifique !

 

 

TIKEN JAH FAKOLY

Parce que je connus ces rivages d'Afrique tournés vers la Mer et l'Océan, demeurés souvent  intacts et essentiels à la vie des marins. Quelles contrées immenses ; autant de femmes et d'hommes qui tiraient de l'or bleu non la seule subsistance mais plus encore les lendemains prodigues et prometteurs de l'harmonie Terre-Mer. Tant d'échanges fleurissaient entre ces villages de pêcheurs dont les nombreuses pirogues tournées vers le grand bleu témoignaient de savoirs-faire, de savoirs-être chaque jour diversifiés et maîtrisés, depuis la longue nuit des Ancêtres et des Racines, ces Racines paraît-il  qui donneraient des ailes. Mais des ailes des vaisseaux d'antan, de ces ailes-là, qu'en serait-il ? 

 ...

maxresdefault__2__001