MOUILLAGE_SCANDOLA_PHOTO_BASTIEN_LACOUSTENE_

 

L'auteur de la Photo nous rappelle les termes de la Réglementation :

 " ...

(Le mouillage est réglementé par un arrêté préfectoral : - Interdiction de jeter l’ancre la nuit sur l’intégralité de la zone ; Autorisé seulement du lever au coucher du soleil ; interdit de jour, comme de nuit sur la partie classée en réserve intégrale, (de l’île du Garaglo à la Punta Palazzu). 

Cet exemple ne constitue sans doute pas une exception, mais est-il tolérable sur une réserve naturelle inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco ? 
!
!
" CORSE NET INFOS "

 

Plusieurs dizaines de mètres, sans doute 80 mètres, un bateau de fort tonnage est-il rapporté avec force Photographies pour cette unité qui mouille envers et contre toute loi et interdiction au coeur même de la Réserve Intégrale  de SCANDOLA, Réserve inscrite, nous le savons, au rang de Patrimoine Mondial de l'Humanité !

Il est des dispositions que le bon sens, la logique, la sagesse de la Loi - parfois - prennent,  utiles, providentielles lorsqu'il s'agit de préserver à l'identique les origines de la création, les légendes les plus folles, les beautés ineffables que la Nature dévoile à nos yeux.

Un mouillage forain de ce type, en plein jour, de surcroît en zones classées Réserve absolue, reste une enfreinte grave ! L'exemplarité serait ici plus à craindre que le fait isolé... Depuis quand la démesure s'invite -t-elle à l'intime de l'orgue de basalte, aux chaos de porphyre, au cristal de l'eau de roche où la vie profuse s'ébat et se perpétue entre ciels et terres rouges ? 

Même si les lieux font l'objet d'une exploitation touristique saisonnière et contrôlée, entraînant sûrement  quelques impacts, ce n'est pas une raison pour tolérer le géant intrus et  son potentiel de dangers en pareils endroits qui s'incrustent à la journée ...

Nous voyons à travers le vaste Parc Marin des Bouches de Bonifacio croiser de lourdes unités de plaisance, démesurées ! Certaines n'hésitent pas à mouiller de façon préjudiciable à l'Environnement, demeurant une nuit ou deux à une encâblure des côtes d'une baie, d'un golfe. C'est ainsi, nous constatons sans dénoncer puisque cela  se fait à la vue de tout le monde ! 

Mais à quand le respect de la réglementation en vigueur, de nos espaces remarquables et fragiles, de l'harmonie Nature - Homme et non l'inverse

? 

CSC...GO56