Table_top_M56

 

Merveilleuse pantomime
L'âme et le corps
inlassablement   en partagent
les fols allants
qui oscillent      qui vacillent
entre transe et danse
chamaniques
L'océan-mer
en silence
berce la mémoire
d'une gestuelle étrange
où se love une pensée

 

Pourquoi ce vertige
nous emporte-t-il à la fois
entre chute et ascension
préludant à l'irrémédiable
sommeil unitif
dans la lumière
du Tout Puissant
soleil
et de la Nuit Obscure
constellée

 

Par-delà la matière
j'habite le parchemin
de l' onde safre
qu' ablue sans fin
l'infime et si douce  vibration
que Tu engendres
Ainsi par cette aile
je vais            contant
le ballet des cieux

 

§

 

MARIN - Pensées en Mer -