CANZIONIERE_GRECANICO_SALENTINO_

 

 

 

Ce n'est pas un pas de deux, une valse à trois temps ! je ne te ravirai pas, Jacques, cette valse à mille temps  qui nous fit tourner la tête, bien après Piaf, et pourtant, il est des horizons qui ne changent pas ! L'amour y pourvoie, de si loin...

Ce ne sont plus ces arabesques esquissées sur le satin azuré des vagues ni les vertiges de nos sauts-périlleux extravagants livrés à l'espace-temps révolutionnaire d'où l'on ne revient jamais le même ... Cela élève bien  au-delà !

Ce rythme et cette danse du vent enivrent, transcendent, exaltent parce qu'ils  nous disent et nous révèlent l'intemporel, le sens du  frisson, du premier regard ou d'un beau sourire à partager dans les spires et les tourbillons des grains blancs !

Les amis, croyez-vous qu'il existe des marins à terre ? je ne le pense pas ; qu'en dites-vous ?  Mais des marins qui danseraient toujours le vent, aux sons délirants, aux cadences endiablées des risées et des folles rafales qui vous emportent à travers les nues, libres, qu'ils fussent  entre le môle et les lointains à partager l'adieu ! 

On dit souvent que la danse se confie, insaisissable ! elle raconte tout ce qui ne se dit pas. Vibrations, émois,  au-delà de la mémoire des mots qui butent et se perdent dans l'immensurable et le mystère que la chorégraphie spontanée  ose et traduit à l'intime de la gestuelle et de la musique ; soit ! 

Alors, à toutes celles et ceux qui dansent, emportés par  le vent, les vagues, la mer, les lointains, l'extrême, voici  : 

CANZONIERE

GRECANICO

SALENTINO

PIZZICA 

INDIAVOLATA

 

 

Musique des Îles et des confins de la Botte Italienne, de Naples également que le Groupe NIDI D'ARAC interprête avec maestria, une grande authenticité.  On évoque souvent des racines paternelles du côté de la plus isolée en mer des Îles Eoliennes ?  A mes ancêtres dont tant auront dansé la Tarentella Napolitana, et surtout, à ma petite fille qui la danse à merveille, qui fatigue même le vent, je lui envoie ce trésor musical où la Kora donne l'accolade au Tamburrieddhu infatigable et à ses délirantes reprises 

 

 

LA_DANSE_DU_VENT_