fernand_van_den_bussche

Fernand Van Den BUSSCHE

 

fernand_van_den_bussche2

Je frémis et m'émeus en découvrant une toile, 
lorsqu'elle se dévoile effusion, fusion océane
tel le regard qui absente en m'étant destiné ;
le réel à l'instant d'une pensée se confond 
en un tableau en-mêlant, fidèlement,
tous les ingrédients de la vie.

 

 

 

 

fernand_van_den_bussche

Pour une longue  histoire d'amour,
qui sourd, harmonie, harmonique dont on ouït
l'étrange complétude rivant le son à la couleur,
la couleur aux parfums de l'azur et des rivages.
L'intensité scénique palpable me submerge !
Que de débordements généreux et contrastés.

 

 


La mer à la fois mélodieuse et caressante.
L'aventure des hommes enclins à marquer
durablement, à graver l'azur comme le souffleur de verre
insuffle à la matière l'empreinte lourde et essentielle
qui va au-delà de la forme suggérer le miracle, un songe !
Et cette profusion que la voilure, la mâture révèle à bord
emplissant le ciel de promesses et d'aventures fabuleuses,
en guise de trésors et de richesses que le marin tient
dans son coeur avant tout, aux tréfonds de son âme
comme un appel, un inextinguible rappel auquel
il se donne sans fin et sans mesure ;
En esprit, pour toute humble chose, par souci de vérité
qui depuis le soleil et le reflet nous rend compte
des féeries des moments de l'existence.
Un seul regard apposé sur les joues
de la beauté et de la terre baignée de lumière
suffit à combler l'autel de la mer de révélations.
On eût pourtant évoqué l'inutilité à plagier la Nature !
Et bien il n'en est rien, car par-delà la copie,
la surimpression picturale du rendu, il y a
ce supplément d'âme poétique chargé d'émois et de foi
dont on perçoit indéfiniment les contours numineux.
L'émerveillement ne saurait être sans la source
qui abreuve et clarifie les messages des sens et que
l'âme incessamment décrypte depuis les origines.
En ce théâtre à ciel ouvert fusent les accords
d'une ballade  fluides et cristallins
les larmes de la harpe effleurant l'infinité d'une touche soyeuse.
Et ce tout n'est que plain chant qui me ravit.

§

 

bussche_jacques_van_den_1925_f_tartanes_en_mediterranee__1_

Jacques Van Den BUSSCHE 

jacques_van_den_bussche_2

 

jacques_van_den_bussche_2_