BLEU_TYRRHENIEN__I_

 

 

 


Je retiendrai à toujours les profondeurs
les contrastes lumineux
de la lointaine Bora
de la Tramontane   sa compagne             Ces clartés aurorales
augurant le règne de  l'hiver


L'une est sans nuage           bise rageuse
tandis que l'autre éploie un épais manteau
de nuées blanches  
hâle le Septentrion  depuis la chaîne  des Balkans
froide et austère    impitoyable


Toutes deux  s'emparent des mers de Ligurie  de Toscane
et de Tyrrhénie            Qui ne laissent plus de bleuir les ciels
par-delà leurs champs ondés
indéfiniment houleux   écumants


 Dans un silence soyeux
courent d'innombrables rouleaux      Écrins  
dont les  voiles d'embruns          Unitivement composent

J'élonge ainsi la terre des tombants ocreux  qui chutent
dans le bleu Scandola         J'en recouvre  les origines
allant solitaire                    par la mémoire perse et mutique 
saluer les Néréides qui animent
les légendes           tant de  féeries


La Grande Mer       exulte
la Grande Bleue     paraphe
sur  l'azur son allégeance à l'Eternel
Le  Levant  pavoise               
aux  rais d'un soleil  radieux qui   souligne la beauté des vagues


Et  qui décline    sans pareil
de l'autre côté de la montagne
Kallisté         

Ô terre  ceinte       Que la mer pérennelle
des antiques aèdes
louent toujours  les charmes
et les métamorphoses
ineffables  de tes desseins


Les oiseaux marins migrent et s'en reviennent  énamourés 
comme plane
le rêve d'un  enfant

Le vol léger     l'audace folle
Que je m'ente  à  la gestuelle du vertige
que l'épure et son aile  offrent  aux  confins  du rêve légendaire

 

!

MARIN  -  Terre d'Ex-Île -  En cours  - 1 ère Écriture  .....!

2 ème Écriture le 23.08.2016

3 ème Écriture, sortie du brouillon, le 08 Avril 2020

 

BLEU_TYRRENIEN_II_

 

BLEU_TYRRHENIEN_III_

MOVE_HYBRIDE_BSS____PUSH__1__001