ONE_HANDED_AERIAL_BACKSIDE_

CATÉGORIE / TENTATIVES 

 

Quelle Tirade, rien que cela !  Mais il faut redonner à la Glisse le sens de ses origines ! N'ayant pas la maîtrise de la Langue Hawaïenne, nous optons pour la Langue de l'Occupant, par défaut ...

Et puis, il faut aussi le dire, les pratiques " Nouvelle Vague " auront quelque peu apporté leur lot d'innovations et de lumières optimisant à souhait les niveaux et les progressions. Le Matos aura tant changé ! 

Juste ici, un Billet, avec la Version une main de l'Aerial Back Side, quelques petits trucs ou principes pour les connaisseurs et les aventuriers de l'inhabituel ...

PETITS TRUCS 

En effet, ce lâcher de Main Arrière ne peut se faire qu'à quelques conditions : 

1 _  Monter en Anticipant l'Abattée, car il convient de prendre de l'avance sur la Vague ; 

2 _ Grouper un Max la Board sous le corps, générant un point d'appui dynamique ; 

3  _ C'est à qu'il convient de lâcher la main, MAIS : 

4 _ La voile est choquée, il est très difficile de la récupérer en vol ! Une fois posé sur la section, Idem, c'est quitte ou double ...

 

En fait, le Rider se doit de  ramener le gréement en l'air, en posant ; trouver donc l'énergie et l'appui qui lui permettent de s'organiser et ramener son Matos à lui !

 

ASPECTS BIO-MECANIQUES

Le sportif n'est pas une machine,  certes !  nous disons là tout ce qui peut générer quelques points et instants favorables à la Coordination des séquences gestuelles, soit : 

Le Ciseau de jambes opéré lors de l'abattée du Flotteur, le ramené de celui-ci sous le corps, ce couple synergique entraîne un point de contrôle équilibrateur, une sorte de temps mort aussi pendant lequel le Rider plane et anticipe sur la récupération de son Matos, lors de son redressement, en revenant bien au-dessus de sa Board ; le reste est question de force et de tonus.

Enfin, si le lâcher de main arrière reste PASSIF , alors " PAS BIEN " ! il lui faut une extension complète et rapide de tout le bras = Mise en tension de la Scapula et retour sur le Wishbone bien plus rapide, ( principe du tendeur ) !

 

LES MANQUES DU MOVE 

Le Rider ne soigne  pas assez l'Entrée dans le Move, il est pas assez rapide ; l'action dynamique du Gréement est amoindrie par un léger retard sur la lèvre, une rampe qui mousse  ! 

De là cet envol un peu lent et lourd ; la tonicité manque, pourtant nécessaire au ramené du gréement vers lui ; dommage ! 

Nous sommes bien dans la Catégorie des Tentatives...

Une plus grande Vitesse d'approche, une pente raide et pure de toute marche l'aurait  " suspendu " afin qu'il s'organise dans le déroulement et les séquences du Move.

A noter très mal son Appui fugace sur la voile qui ne donnera pas de temps de Renvoi vers l'avant ; la composante est majoritairement verticale et pas assez répartie vers l'Avant, ( Comme un Retard ) !

Nous le suivrons de près

 

CONCLUSION PARTIELLE 

 

Il s'agit d'un Move splendide, aérien, planant, le lâcher de main permet aussi de faire corps avec son Matos, de voir dessous le déferlement ; il s'agit là d'un engagement BACK SURF sans concession, tout donner, ne rien lâcher, que la main arrière, en cherchant à être le plus détendu possible... Move de Ouf  !

 

 

ONE_HANDED_AERIAL_BACKSIDE_