trombegenes

Récente Trombe Marine Golfe de Gênes - été 2015

 

LE DOSSIER

 

PARTIE I  _

 

LES DONNEES

 

PARTIE II

 

LES NIVEAUX DE RESPONSABILITES / SYNERGIES 

 

 

PARTIE III

 

LES MESURES A PRENDRE

 

 

EN PREAMBULE ET EN GUISE D'INTRODUCTION 

 

 

 CORSICA...GO56

 Le Site avait appelé à la fois la VIGILANCE ROUGE mais plus encore à la plus grande des VIGILANCE concernant le Système Dépressionnaire Complexe qui aura touché le Bassin Méditerranéen Occidental la semaine passée et, cela, pour la semaine entière, notamment pour les Zones  Gênes et Cap Corse, Sud de Corse et Nord Sardaigne !

Voici le 

LIEN 

 

http://marin56.canalblog.com/archives/2015/09/30/32709494.html

 

*** D'autre part, nous tenons dans un tout premier temps à nous associer à la douleur et aux chagrin des Parents et Proches des Victimes touchées par cette Catastrophe qui n'aura plus rien de Naturelle ; nous nous en expliquerons plus bas

...

Très très loin de toutes les Polémiques visant à accuser facilement une corporation, un service, un étage de la Hiérarchie d'ordre publique ou privée, nous éditons et publions ce Dossier à des fins d'Analyses constructives et  surtout de Prospectives :

PLUS JAMAIS ÇA

 

Nous dénoncerons bien des aspects d'un Contexte Climatique Evolutif et d'une Organisation Sociale totalement obsolète, des carences à tous les niveaux, un type de prévention et une batterie de mesures totalement inefficaces, inadaptées, rendant bien compte d'un écart aux réalités grandissant et principalement sources de nouvelles catastrophes encore plus meurtrières à venir, plus nombreuses, étendues, brutales

Nous passerons en revue les aspects d'un constat et d'un bilan  établissant et générant l'incurie. Une situation, hélas ! qui en définitive relégue  l'outil informatique et les compétences au rebut ; c'est souvent le cas en pareille circonstance...

Enfin, pour ce qui concerne ce type d'accident  ATMOSPHÉRIQUE, - Nous ne parlons plus,  ni de Météo, ni de Climat -, mais de Contexte, d'étude de Terrain, de Pragmatisme évident. Nous avons été confrontés à phénomène majeur et exceptionnel d'intensité ! En effet, et à Constat Inédit :  Mesures Inédites : 

LA VIGILANCE ROUGE ET L' INTERDICTION DE SORTIR DE CHEZ SOI -

DÉCRÉTER  LE   " DÉPARTEMENT MORT "  

ACTIVITÉ ZÉRO ET ON ATTEND QUE CELA PASSE 

Les Responsabilités et les Conséquences  lorsque'on est confronté à genre de catastrophes sont à imputer et à relier à la CHAÎNE DE PRÉVENTION / SÉCURITÉ  et à TOUS LES NIVEAUX  DE DÉCISIONS DE L'ORGANISATION SOCIALE

Puisse cette analyse et cette contribution faire son chemin, être lue et prise en considération, parce qu'elle va dans le bon sens et vise une réalité et des faits probants que l'homme, les sociétés, toutes les technologies ne pourront plus gérer de front.

Mais de grâce,

POURQUOI ACCUSER LE MAILLON FAIBLE ? C'EST  SI FACILE

... !

Nous allons démontrer et mettre en exergue bien d'autres pans édifiants qui pointent les facteurs aggravant la situation dite de crues de ces jours derniers !

Rappeler et argumenter avec force chiffres de victimes passées,  à déplorer lors des épisodes déjà répertoriés, confiner  ainsi à l'habituel de tels incidents météorologiques, brandir les éternels clichés de phénomènes Méditerranéens ou Cévenols, c'est se défausser, fuir une réalité aux lendemains  qui s'averreraient coûteux. Différer les aménagements et les mesures susceptibles d'amoindrir risques et dégâts, le nombre de victime : une telle attitude est criminelle ! cela équivaut à un refus d'agir, opter pour  plus mauvais choix, en somme, accorder des préférences inacceptables !

Plusieurs Sites WEB avaient appelé à la VIGILANCE ROUGE, bien que nous savons très bien que cela ne suffit plus désormais

!

 

CASTASTROPHE_PAS_NATURELLE_

 

Bientôt, ce bateau sera de l'autre côté de la route, ébranlant les édifices ; et les sacs de sable, dérisoire mesure, n'y  feront plus  rien ! La mer et les eaux dessineront à nouveau  le trait de Côtes qui était  jadis le leur, mais un peu loin

LES DONNEES ACTUELLES  / TEMPS 

 

Si un Donald Trump, ce guignol US considère que le Réchauffement et le Dérèglement Climatiques sont une vue de l'Esprit, cela nous regarde aussi, parce que le Milliardaire est inconscient et irresponsable ! De nos jours, l'Opinion s'informe, apprend, réfléchit et analyse ; on ne la prend pas pour une imbécile béate et sans appréciation d'une situation donnée ! Premier point !

En second lieu, et nous le savons, nous vivons les années dont les moyennes annuelles de Températures relevées sur le Globe sont les plus chaudes, avec des exceptions locales et régionales, voire continentales :  à la Hausse régulière et en progression.

Nous connaissons parfaitement les intéractions d'ordre thermodynamique qui régissent la circulation des masses d'air, les courants marins, les échanges thermiques qui font la donne à la fois Météorologique et en amont, Climatologique.

De subtils équilibres millénaires nous ont amenés à officialiser des phénomènes catastrophiques, connus, prévisibles, certes ! tout autant naturels.

Nous possédons actuellement une pléthore de plateformes d'investigations, des modèles précis capables de prévoir le temps, dans ses grandes tendances mais aussi selon un quadrillage très serré,  à projeter au sol, en  fonction des reliefs notamment. C'est donc là un plus ! 

Mais il faut  convenir que les Services publics et privés responsables de la Prévision du temps et des risques naturels majeurs représente l'un des maillons de la Grande Chaîne de Prévention / Prévision / Sécurité ...

On dira que c'est là l'ultime maillon, à l'aval, qui annonce, prévient, évalue sur une échelle la hauteur des risques et la situation à venir : Indispensable !

Savants, éminents scientifiques et climatologues, associations et politques ne laissent plus d'alerter, de pointer les dangers que l'évolution climatique fait peser sur la civilisation.

Il est donc temps de croiser outils et compétences afin non seulement de redoubler de moyens de préventions, de mesures à prendre à tous les niveaux de l'organisation sociale afin de se préparer à vivre la ville et les campagnes autrement, à entrevoir les transports sous l'éclairage de faits avérés et sources d'incidents inéluctables,

de reconsidérer de fond en comble l'aménagement des territoires, de façons circonstanciées et adaptées  de telles sortes à juguler un contexte climatique menaçant et sans concession, qui évolue dans le mauvais sens et de façon irréversible !

A noter, cet été, en Italie du NE, vers Venise, la terrible Tornade ou Trombe Tornadique qui aura sévit et détruit des quartiers entiers de la Ville. Rappelons que le Golfe de Gênes, la Mer de Toscane, la Mer Tyrrhénienne  génèrent en cette période maintes trombes ; cela est connu !

 

LA CONFIGURATION SPECIFIQUE DES DERNIERS JOURS 

 

Tout était non seulement prévisible, ( Outils informatiques et Modélisation ), mais plus encore, tombait sous le coup de l'EVIDENCE ! 

Et si l'organe décisionnel consulte à une seule source, c'est un tort, car il existe bien des conseillers techniques dont les spécialités balaient bien des champs scientifiques à maîtriser et à solliciter en pareilles circonstances... C'est dire à quels niveaux se situent les manquements d'ordre structurel d'une part et  interdisciplinaire d'autre part ! 

 

L'été le plus chaud jamais mesuré et rencontré, une mer anormalement " tiède " , une descente d'air plus froid et les zones Larges et Grand Large en situation de Coup de vent à Tempête dès le Mercredi ! 

Le Creusement d'une Dépression Hors Échelle de type MCC, avec des mimima de pressions hors normes ; une trajectoire aussi aléatoire, quasi imprévisible ; une configuration météorologique cyclonique avoisinant les paramètres d'une Tempête dite Tropicale, des déluges de pluies annoncés, et comme nous le savons tous, une masse d'air si instable et propice aux effets de cisaillement de l'air engendrant trombes et tornades sous de puissantes colonnes nuageuses ! 

De surcroît, en ce tout début d'Automne, qui en réalité démarre le 01 Septembre, si l'on considère l'automne dit météorologique et non sans raisons, - Cf  les probables et fréquentes descentes d'air froid en cette période -, les violents conflits de masses d'air en provenance de toute la Méditerranée et du Nord de l'Europe, nos habituels " épisodes Cévenols et Méditerranéens, les tout nouveaux Médicanes ! Force est de constater que la Vigilance Rouge aurait du fuser et sans attendre, d'autant que les jours précédents avaient été en Corse désastreux !

Le système dépressionnaire infernal s'est déplacé, creusé jusqu'à générer son paroxysme dans le SE de la France ...

 

 

L_etat_de_catastrophe_naturelle_decrete_pour_73_communes_du_Sud_Est

 

 On relate : " Crues dans le Sud-Est ! "  C'est INCOMPLET ... Ce n'est là que la dernière phase tragique d'un ensemble de manquements flagrants qui déchaînent  le cours des éléments naturels ; l'exemple de l'encombrement et du non entretien des abords des villes, villages, hameaux, banlieues, maisons individuelles, est indéniable ! 

 

LES DONNEES TERRESTRES / AMENAGEMENTS /

 

STRUCTURES / GENIE CIVIL

 

Un été Caniculaire, des déficits hydriques, des terres sèches et des sols plus durs, auront exacerbé les écoulements suite aux trombes d'eau .

Combien d'anciens rus, de cours d'eau, rivières sont encore et toujours encombrés, non entretenus et aux abords des villes, villages, hameaux, banlieues, constituent un véritable danger pour les riverains ; 

Combien de barrages naturels et de déchets voyons - nous, après les crues, qui dévient le flux de ces  crues qui jadis courraient vers la mer sans danger pour les environs ? 

C'est là un scandale, à imputer à L'incurie des gestionnaire des  communes ! 

Comment et pourquoi le Parking sous-terrain, le tunnel en des zones dont on sait très bien les potentialités d'innondations ? 

Interpellons  ici le Génie Civil qui ne prévoit pas l'évidence même d'un tracé de route dont une partie forme un coude, un concave dangereux en cas de submersion ! ( Tunnel de Bastia en est un exemple flagrant ) ! 

Quel réseau d'écoulement des eaux de pluies dans des agglomérations aux fortes déclivités et dénivelés ? Peut-on un jour compter sur une étude sérieuse qui conçoive de vrais réseaux d'évitement et de dérivation des eaux de pluie courantes et en provenance de l'extérieur des cités ? C'est un minimum ; une ville ne peut gérer à la fois ses pluies et les crues des cours d'eau voisins ! c'est là un non sens, une ineptie. Une ville, cela se protège contre les menaces du feu, de l'eau, des glissements de terrain, des trains de houle, en commençant par ne pas construire à proximité du danger qui veille.

Enfin, les décideurs, les concepteurs, les techniciens de la maintenance et du Génie Civil doivent tomber d'accord et parler d'une même voix pour dire les effets de l'eau en excés sur le Milieu Naturel et Physique : 

Affouillement, érosion, glissement, dévalement, effondrement, effet des dénivelés / Cumuls de pluies attendus, potentiel  et évaluation des possibilités et systèmes en place d'évacuation, d'évitement, de déviation des Eaux.

 

L'Aménagement des Berges et des Rives ! 

A ce stade, on voit et on constate l'impensable, l'irresponsabilité, le ridicule et l'inconscience ; et de disposer des sacs de sable pour arrêter la mer ...  Dérisions dérisoires et impudences à très grande échelle ! Des logements construits dans les anciens lits de fleuves, de torrents,  sur les plages, encore et toujours, près des berges : des lotissements !

Si dans le temps, les cours d'eau visitaient les villages, passaient sous les pont à une, deux, trois arches,  que nos anciens avaient battis en connaissances de causes, n'est-ce pas parce que le temps ne les trahissait pas comme de nos jours ?  Le fleuve sortait de son lit, mais dans les limites qu'on lui connaissait ; il y eut bien des crues centenaires, mais de là répétées plusieurs fois chaque années, avec une acuité croissante : Non ! 

Et si nous ajoutons à cela les sur-côtes de marées de tempête, le tableau sinistre est aux catastrophes inévitables.

Nous verrons dans la Troisième Partie une série de précautions à prendre, à envisager, destinées à éviter de tels impacts sur l'activité et la présence des hommes et des animaux ! 

 

En guise de conclusion, notons qu'abords de villes et campagnes sont en grande majorité laissés à l'abandon, non entretenus ! Il en est de même des cours d'eau, du plus petit au plus grand, souvent encombrés, depuis les hauteurs. Il en existe des milliers dont certains avaient été tracés par nos anciens afin d'éviter les crues des vallées et des plaines, sorte de délestage des eaux excessives et en trop

!

 A SUIVRE 

PARTIE II