Les_Paysages_et_Navires_Marins_de_Justyna_Kopania_06

 

Toile Justynia KOPANIA

 

 

 

Cassandra WILSON - Comme un hommage à Miles - 

...  "    L'allure, pendant toute la nuit a été une navigation au plus près. Au-dessus de moi, la voie lactée, lumineuse, tachait la voûte céleste, d'une clarté sinueuse, et des étoiles filantes, dans la froide noirceur, nous accompagnaient de leur solitude, moi et la "  Piccolina ".

Le soir précédant avait été un juste prélude au spectacle stellaire nocturne. J'avais attendu ce moment avec fièvre, comme chaque jour où les conditions météo m'avaient permis de le faire. Le rougissement du soleil, son approche de la ligne d'horizon et le plongeon vers l'Occident, après avoir tracé, en mer, une voie dorée, comme une invitation à poursuivre ma route.

Jamais je n'ai tant apprécié le soleil qu'en naviguant, sa chaleur rassurante, ses bienfaits. Dans l'émotion de son spectacle, l'approche du coucher rejoint la tristesse d'un adieu, d'une séparation. Plusieurs fois, sans presque m'en apercevoir, j'ai retrouvé mon visage souriant, trempé de larmes.

L'émotion est probablement reliée au réveil d'une part d'inconscient collectif qui émerge en assistant aux événements, qui depuis les premières clartés de l'humanité, ont représenté la vie, comme le lever du soleil ou la mort, comme l'arrivée de l'obscurité, de la nuit.

L'aube de cette matinée, dixième jour de mer, n'était pas moins émouvante. L'horizon limpide, parsemé de nuages, m'avait permis de suivre tous les moments du lever du soleil dans son mouvement fier et perpétuel.

Il est tout à fait particulier d'assister au tout premier vagissement de la timide goutte de lumière accouché du ventre de la mer. La voir ensuite croître et mûrir, se  remplir de force..."

A. di BENEDETTO 

SOLO 

Edition / L'Ancre de Marine