Ou plus précisément

quelles Options dès le  Bottom Turn en fonction des conditions Side Off à Side On Shore ...? 

Dans le temps, un seul Bottom Turn suffisait. Le regard  souvent à côté de la fenêtre, à travers celle-ci, ou juste devant suivant les phases de l'approche !  On  calait ainsi son Bottom afin de viser le point d'impact et de renvoi  sur la vague, en vue d'un Roller ou d'un Aerial Off The Lip...

De nos jours, le Matos aidant, la créativité et l'excellence gestuelle en constante progression, les Riders seront parvenus à des sommets d'efficience et d'efficacité.

Le Take Off, le Bottom Turn qui président au move à venir diffèrent  suivant l'orientation du vent en rapport avec la vague ; examinons-en de plus près les pôles et les variantes.

 

LE VENT EST SIDE ON SHORE

 

Le Bottom Turn s'effectuera avec un gréement bien moins à plat, toujours maintenu sur l'avant, certes, mais son placement, recadré au vent permet au rider de  voir la section à croquer à côté de la chute de sa voile ;

Il  est d'autre part si excentré, à l'intérieur de la courbe, pendant sa trajectoire, au diapason de sa vitesse, qu'il lui est facile de bien lire et viser le point de relance sur la vague.

Nous le savons très bien, le regard est l'une des conditions essentielles qui organisent nos coordinations, les séquences d'un move ; nous lui ajouterons, bien évidemment, toutes ces infos ou afférences d'origine kinesthésique, c  à  d le sens du mouvement, grâce à tous nos capteurs qui se situent au niveau musculaire, articulaire, tendineux.

Mais cela ne suffit pas, le Move est intelligent, il est par nature interactif, nous lui devons des réajustements permanents,  au plus haut niveau comme à celui  du débutant.

 

 

BOTTOM_SIDE_ON_SHORE__RN_

 

Ici, le Rider - Conditions Side On Shore, se projette dans la courbe, observe la Section le long de la chute, le Mât vers le vent sous la même amure, en fausse panne propulsive à fond pour aller taper ! il ne lâche pas le point d'impact visé des yeux !

 

LE VENT EST SIDE SHORE 

 

La situation est désormais plus complexe  mais aussi sans trop d'alternatives ! 

Le Rider qui gardera sa voile sur l'avant et  plus ou moins inclinée sera forcé d'apprécier les  circonstances de son move à venir à travers la fenêtre de la voile ; ce qui n'est pas toujours une bonne configuration, avec les aléas que l'on connaît : état de la voile, voile inondée d'eau, soleil au travers ou reflets entraîneront quelques interférences dites négatives.

Notons néamoins que cela n'empêchera pas le Rider dans les vagues, d'un bon niveau, d'envoyer comme il se doit ! Mais  la lecture ne saurait être optimale, engageant par là un move moins extrême ou abouti.

Nous pouvons dès lors combiner et associer les deux options, au risque de voir les phases aériennes amoindries ou  plus rares !... Ce n'est que près le point d'impact que le Rider retrouve une vue parfaite, avant d'être à nouveau derrière sa voile.

KEVIN_PRITCHARD_

Ce Bottom fit école, poussé à l'extrême, conditions Side Shore ... Mais voyons encore plus loin ! 

 

LE VENT EST SIDE OFF SHORE 

 

Il semble que l'option  regard uniquement  dans la fenêtre  soit exclue ! en effet, cela conduirait le rider à être plus passif, à se focaliser sur la lecture de la vague, à moins emmagasiner d'énergie pour le final. Il se laisserait conduire, à une allure comprise entre  le Travers  et le Largue, obligé soit d'incliner le gréement sur l'arrière, soit de se projeter  le corps en avant, ou les deux solutions à la fois, pour mieux voir, entraînant là encore une posture d'attente mi-passive, hésitante et déséquilibrée ! 

LE BOTTOM VOILE COUCHEE PAR LE TRAVERS / LA NOUVELLE VAGUE 

En effet, c'est à cette condition que les Riders optimisent la Conduite dans les Vagues ! Tout va dépendre de cette équation à plusieurs données ou inconnues ! A nous de les lever, une à une, pour conclure en apothéose.

Le Regard et la Lecture de vague, dans le Set, sont essentiels ; de là découlent les choix, l'intention, la réalisation du projet, avec un maximum d'indicateurs à la fois pertinents et opportuns. 

Le comportement du Rider se passe de la vue ! Sa vue est toute à l'intention, à l'interprêtation des infos qu'il reçoit et traite. 

Ainsi, de la neutralisation de la voile à son placement sur l'avant et couchée, le rider prend de la vitesse, se place sur la section et utilisera un potentiel de mise en tension parfaitement orienté, une énergie qu'il restituera au moment précis où la vague l'envoie.

A aucun moment, avant l'impact, le rider quittera des yeux ce point sur l'eau qu'il attend, devine, et dont il peut anticiper les fluctuations...

 

JASON_POLAKOV__BACKYARDS_

 

Conditions Side Off Shore ! La gerbe en dit long sur  la Vitesse !  JP est tout à la Lecture ; tensions maximales avant  le Roller  / Aerial

 

UN BOTTOM TURN POUT TOUTES LES CONDITIONS ? 

 

Oui, pourquoi pas !... Il suffit de s'adapter, de l'adapter, sans perdre la vitesse initiale qui se doit de rester très très élevée pour réussir. Mais rien n'empêche également le Rider de réviser ses formes et options de Take Off / Bottom, quitte à y placer un Back Surf en entrée ...

Enfin, il faut savoir gérer la pente de la section sur  laquelle on évolue ; en haut de la vague, cela suppose une voile plus verticale ; plus  on descend, plus la voile, sur un gain de vitesse considérable peut être emmenée basse dans la courbe, avec le Rider, et ainsi s'octroyer les forces d'un levier plus que puissant.

A VOUS DE JOUER 

Nous l'avons déjà vu à maintes reprises au cours d'articles spécfiques rédigés sur l'Espace 100 % Wavesailing : il suffit de taper le

TAG BOTTOM TURN

§ 

- MARIN  -