1411191808_diaporama_ethologie

 

Agrandir les Fichiers Images / SOURCES :  Thierry HOOLANS /   Association ADN PASSPARTOUT 

 

ÉTHOLOGIE

à la lecture de cet ample fichier, - Lien PDF ci-Dessous -,  remarquablement documenté sur le sujet, on ne peut que  saluer une démarche croisée et interactive où bien des données de nos champs scientifiques actuels  abondent en  hypothèses, observations, expérimentations, recommandations envers nos compagnons.

Ce travail mène à des  acquis qui nous sont indispensables pour  comprendre le Milieu Marin, l'existence des Cétacés et des Dauphins, actuellement  si menacés.

  

1411191842_diaporama_ethologie

 

 

Thierry HOOLANS

ASSOCIATION  ADN_PASSEPARTOUT

 

consacre sur

 

L'ÉTHOLOGIE ET LE DAUPHIN

depuis la Corse,  une Recherche doublée d'un Projet en cours tout à fait particuliers et prodigues en observations glanées dans le Milieu Naturel, sans interférences d'ordre anthropique et mécaniques.

Cela,  tout en minimisant au possible la présence de l'homme et l'usage de ses outils d'investigations ; en effet, et c'est à ces conditions,  que la vie des Cétacés et des Dauphins, lors de leurs  ébats de surface, pourront nous dévoiler bien des éléments susceptibles de nous éclairer sur les richesses de leurs comportements individuel et social, les raisons mystérieuses de leurs migrations et aussi de leurs capacités à communiquer au-delà des distances " normales " .

Passionnant challenge que celui de côtoyer  au plus près l'existence de ces Seigneurs des mers et des océans. Il convient justement et à propos, dans l'urgence, de ne plus  impacter les étendues océaniques à travers lesquelles ils évoluent, de ne pas contrer les dominantes qui les caractérisent tant.

A lire et à découvrir ce document de synthèse, attrayant et imagé, ainsi que les nombreuses pistes que Thierry HOOLANS nous recommande de suivre afin de mieux vivre la mer, les océans, d'observer tous ces gestes simples et respectueux qui  préservent les Cétacés, qui  les protègent et au final, les aiment.

Ils sont la mémoire et l'avenir du vaste  Patrimoine - Nature, ne l'oublions jamais et tant que des hommes, des femmes oeuvreront en leur faveur, à leur attention, pour la connaissance et la lumière, alors subsistera un Espoir, pour Eux, pour la Nature, la Mer et les Océans ! 

CORSICA...GO56

 

Par Thierry HOOLANS 

 

1411191835_diaporama_ethologie

1411191836_diaporama_ethologie

1411191840_diaporama_ethologie

1411191841_diaporama_ethologie

  

1 /

Présentation 

Les dauphins ne sont qu'un exemple ; mais de taille dans la différence de comportements, souvent mal interprété, ils vivent en mer, sont des mammifères, comme nous, mais, la plupart autres mammifères vivent sur terre.
même parmi les mammifères , le ressenti est presque le même mais la forme diffère.

2 /

Définition

Éthologie - Science qui étudie le comportement des animaux (y compris les êtres humains), le plus souvent dans leur milieu naturel mais aussi dans des contextes plus contrôlés (laboratoire ou équivalent).

3 /

Histoire

(éthologie de l'éthologie !!!) 


L'histoire de l'éthologie est liée à celle de la zoologie, à l'évolution des idées sur la place de l'homme et de l'animal dans la classification des êtres vivants, à l'embryologie, à la philosophie et même à la théologie
Anthropocentrique :
- Où l'homme est considéré comme le centre de l'univers.

Ex : C'est une conception anthropocentrique de la question.
ll est désormais classique de faire débuter l'arbre de la pensée philosophique et scientifique par ARISTOTE (384-322 av. JC).
C'est le premier à avoir décrit véritablement la psychologie et la biologie des animaux car plus de la moitié de son œuvre y est consacrée.
Le vitalisme est une tradition philosophique qui définie l'être vivant comme une matière animée d'un principe ou force vitale, qui ne suivrait pas les lois de la matière : c'est cette force occulte qui insufflerait la vie à la matière indiquée.

NEUROPHYSIOLOGIE 


- (physiologie) Science pluridisciplinaire pour l'étude de la physiologie du système nerveux, allant du niveau moléculaire jusqu'aux réseaux neuronaux.


Courant prépsychologique -  Romanes (1848-1894) - 


Ce courant est à l'origine de la psychologie comparée. L'expression des émotions chez l'animal et l'homme, dont le  courant béhavioriste, (comportement observable et expérimental).
Ils ne tiennent pas compte des tenants et aboutissants qui ont fait la boite noire et qui sans cesse la font encore et dans laquelle il ne sera jamais possible d'y voir clair puisqu'elle est noire … C'est pour cela que l'éducation de chaque individu ne peut être la même 

!

COGNITION 


- Processus mental qui recouvre principalement l'acquisition du savoir et, en premier lieu, du langage, en passant par la mémorisation, le raisonnement, la prise de conscience des émotions, la perception de l'environnement, etc...

EX : La définition exacte de ce qu'est la cognition et des processus qu'elle met en jeu est l'objet de nombreux débats dans les sciences contemporaines. Le Cognitivisme - Courant de recherche scientifique endossant l'hypothèse que la pensée est un processus de traitement de l'information. Cognitivement >>>>> - (neurol) Qui est fait selon la cognition.

EX  : Jojeh LEDOUX montre qu'il existe deux circuits, l'un direct, l'autre indirect, entre le thalamus et l'amygdale, pour expliquer et différencier les émotions réflexes et les émotions ou sentiments plus cognitivement élaborés. - - cognitive cognitif --------- Se dit des processus mentaux qui se rapportent à la connaissance.

Ex : Problème cognitif.
Clark Leonard HULL (1884-1957), bien que behavioriste avéré et fervent partisan du conditionnement opérant, (stimulus-réponse), a essayé d'intégrer le conditionnement classique de Pavlov à l'élaboration des comportements ...!

COURANT NATURALISTE 


Approche zoologique dans leur milieu naturel


REAUMUR  (1683-1757)
LEROY (1723-1789) /  instinct, inné ?
LAMARCK (1744-1829) : biologie du grec bios, vie, logos Science / transformisme : Pour LAMARCK, c'est le comportement des espèces qui conduit à leur transformation par la " l'usage ou du non-usage des parties du corps.

 Charles DARWIN  (1809-1882)


C'est surtout Charles DARWIN (1809-1882) qui a influencé l'éthologie moderne par sa théorie de la sélection naturelle qui a jeté les bases de :

***l'aspect évolutif d'un comportement, qui implique un rôle important de l'apprentissage ; *** l'instinct ( infos) ; *** la filiation animaux/homme dans " La Descendance de l'Homme "...

Sa Théorie de l'Evolution  :

« Si des variations utiles à un être organisé apparaissent, les individus affectés doivent assurément avoir une meilleure chance de l'emporter dans la lutte pour l'existence, de survivre, et, en vertu de l'hérédité, de produire des descendants semblablement caractérisés. C'est ce principe de conservation, de survivance du mieux adapté, que j'appelle sélection naturelle. Il conduit à l'amélioration de chaque être dans ses rapports avec les conditions organiques et inorganiques dans lesquelles il vit ; et, par conséquent, vers ce qu'on peut, dans la majorité des cas, considérer comme un état progressif d'organisation. "

L'origine des espèces p : 145


Aspect Evolutif d'un Comportement

En effet, le comportement est un élément-clef pour l'évolution des espèces par son implication dans la sélection naturelle des individus : les plus aptes subsistent et transmettent ainsi leur " potentialités " à un
plus grand nombre d'individus. DARWIN  parlait de descendance avec modifications. 
DARWIN découvrit le concept de sélection sexuelle à l'origine de la spéciation des espèces. Les mâles ont acquis la conformation qu’ils ont aujourd’hui, non pas parce qu’elle les met à même de remporter la victoire dans la lutte pour l’existence, mais parce qu’elle leur procure un avantage sur les autres mâles, avantage qu’ils ont transmis à leur postérité mâle seule. C’est l’importance de cette distinction qui m’a conduit à donner à cette forme de sélection le nom de " sélection sexuelle. »


L'INNE 

------- -La plupart des fois ce que l'on pense être inné, est en fait le résultat d'une cognition analytique qui peut parfois remonter jusqu'à la vie intra utérienne *

- Doctrine philosophique selon laquelle certaines idées, principes ou structures mentales sont innées.

Ex : En France, l'innéisme s'incruste dans nos dictionnaires, selon lesquels « talent » est synonyme de « don » ou de « disposition », voire de bosse des langues ou des mathématiques.

Ex : Innéisme parce que la nécessité et l'universalité des idées montrent bien que les idées ne peuvent pas être constituées par l'expérience. 
Chez certains philosophes, surtout DESCARTES et son école, connaissances supposées inhérentes à l'intelligence humaine et non acquises par l'expérience, par exemple celles du général et du particulier, de la cause, etc. Inhérent: --- ADJECTIF - Nécessaire et inséparable d'un autre objet ou d'un autre sujet.

Ex : Une étude attentive de l'histoire de l'humanité révèle que cette assertion que la guerre est inhérente à la nature humaine - et par conséquent éternelle - est superficielle et fallacieuse. La guerre est loin d'être inexplicable ou inévitable ; Anatomie de la Paix -1945-

Inné, définition ? Cela ne tombe pas du ciel tout seul mais résulte d'une capacité analytique ...
Talent ------ - Capacité, habileté, aptitude naturelle ou acquise, supériorité dans un art, un métier, etc. --- - (Par extension) Personne qui possède un don.---- - (Figuré) Biens, qualités physiques ou morales, avantages qu'on reçoit à la naissance.) ---- Apprentissage intra-utérin,  formation dans l'oeuf autrement dit imprégnation  !!! comme les oiseaux avec l'ulm peuple migrateur.

Naissance de l'éthologie objective

----- En réaction au Behaviorisme se développe alors l'éthologie animée par des naturalistes comme Konrad LORENZ  (1903-1989) et Nikolaas TINBERGEN  (1907-1988) qui affirment que l'étude des comportements des animaux doit se faire dans leur milieu de vie naturel.

En effet, les conditions expérimentales utilisées en laboratoire peuvent elles-mêmes faire naître des comportements ou empêcher leur apparition. Les objectifs sont ici de rendre toute la dimension adaptative et écologique aux comportements étudiés chez l'animal.
LORENZ  dans sa thèse (vers 1925) montre que la spéciation peut se baser également sur l'analyse comportementale et a mis au point la technique éthologique.

« Les instincts comme des organes doivent
être étudiés d’un point phylogénétique. »

Phylogenèse ----- >>> - Histoire évolutive d'une espèce ou d'un groupe d'espèces.

Ex : Selon HAECKEL,

« l'ontogenèse récapitule la phylogenèse »

 : la formation de l'embryon récapitule l'histoire évolutive de l'espèce.

Ex : On peut proposer plusieurs phylogenèses cohérentes pour cette espèce. - (Par métonymie) Discipline scientifique étudiant ce processus.- (Par extension) Genèse d'un caractère ou de tout autre chose.

Ex : Voici une représentation de la phylogenèse du système nerveux................ Il découvrit, avec TINBERGEN  les stimuli-signaux qui déclenchent le comportement, les mécanismes innés de déclenchement… ( infos).

Il étudia la phylogenèse et  l'ontogenèse des comportements innés
Ontogenèse /  Genèse d'un être vivant de sa conception à sa mort. Genèse /  Production, développement, croissance, début (des cellules)...
L’instinct est souvent confondu avec le comportement cognitif, a tort - Mouvement intérieur qui est naturel aux animaux et qui les fait agir sans le secours de la réflexion pour accomplir des actes conformes à leur espèce et adaptés à leurs besoins.

 

4 /

Question sur la genèse comportementale :   Quels sont les  caractères observables, (anatomique, morphologique, moléculaire, physiologique et éthologique) chez un organisme vivant ? .----------

Ex :  Le phénotype d'un individu est le résultat de l'action conjointe, exprimée, de l'ensemble de ses gènes et de l'environnement. Les gènes qui contribuent au phénotype constituent ensemble le génotype de l'animal. 

Caractères
 - (Botanique)  (Zoologie)  (géologie) /    Marque essentielle qui distingue une substance, une plante, un animal de tout autre.
    Ex : Dire quels sont les caractères d'une plante, d'un insecte. - Caractères constants. - Caractères variables.

5 / 


graphique phénotype_ontogenèse :
 Genèse d'un être vivant de sa conception à sa mort.

GENÈSE


 Production, développement, croissance, début.


EPIGENETIQUE 


- (Biologie)  Discipline qui étudie l'environnement et l'histoire individuelle et leurs influences sur l'expression des gènes.
En effet, les thèses darwiniennes de sélection naturelle ont ouvert la porte à toutes sortes
d'extrémismes radicaux : elles peuvent cautionner le racisme, la supériorité de certains
groupes sociaux.
On ne peut pas dire que Charles DARWIN  (1809-1882) soit raciste au sens vrai du terme, mais ses idées prêtent à confusion, c'est le moins que l'on puisse dire dans " La descendance de l'homme ".


PHÉNOTYPE 


- (Biologie)  État d'un caractère observable chez un organisme vivant (anatomique, morphologique, moléculaire, physiologique, ou éthologique).----------

ExLe phénotype d'un individu est le résultat de l'action conjointe, exprimée, de l'ensemble de ses gènes et de l'environnement. Les gènes qui contribuent au phénotype constituent ensemble le génotype de l'animal.  


DONNÉES ACTUELLES 


Par la suite, les scientifiques se sont rendu compte que cette querelle était stérile et que les comportements ont en général des déterminants habituellement classés en deux catégories :-----------les déterminants internes, ou facteurs génétiques - physiologiques --------------les déterminants externes ou facteurs environnementaux – environnement et expérience.
---- L'action des gènes et de l'environnement ne s'exerce pas sur un individu, mais sur un individu à un certain stade ou moment de son développement. Autrement dit, chaque stade du développement constitue le point de départ pour atteindre le stade suivant, mais ne le détermine pas.
A l'heure actuelle, l'épigénétique se développe : ce terme a été créé par Conrad HAL  WADDINGTON  (1905-1975), en 1942, pour nommer

« la branche de la biologie qui étudie les relations de cause à effet entre les gènes et leurs produits, faisant apparaître le phénotype ».

On peut la définir à comme « les modifications transmissibles et réversibles de l’expression des gènes et ne s’accompagnant pas de changements des séquences nucléotidiques. 
Les modifications épigénétiques,  (par sélection naturelle),  constituent l’un des fondements de la diversité biologique.
 L'épigénétique est venue à point nommé pour combler le vide qui existait entre inné et acquis.
C'est comme toujours à ARISTOTE  (382-324 av. JC) que l'on doit cette notion pour désigner la formation d'un individu à partir d'une masse informe, (cellule). Il était de ceux qui ne croyaient pas à la préformation ( infos).


Il est donc possible que Jean-Baptiste de LAMARCK, (1744-1829) et Charles DARWIN,  (1809-1882) prennent, en partie, leur revanche au XXIe siècle.

§

THIERRY HOOLANS 

 

 A SUIVRE

PARTIE  I / VI