vendredi 27 novembre 2015

LE VISAGE DE LA TERRE !...

MARIN     PROFONDEUR DE CHAMPS        Bien sûr, la terre, la mer, dès le premier regard semblent ne pas avoir souffert ! Des pans et des versants entiers, combien de tombants demeurent encore vierges de toute occupation, de toute déprédation. Le milieu en aura pour l'éternité décidé ainsi tant les abrupts,  les dévalements de blocs et de terre dominent les lieux ou menacent parfois. Mais à la fulgurance d'un  premier regard succède le gâchis, la découverte qui heurte, à l'intime... [Lire la suite]