DSC01379

Figé, bloqué, aucun Flux Zonal ! Proche Atlantique : un régime durable établi au Sud principalement ! A L'est, pour une fois : rien de nouveau si ce n'est la plage ! Au Sud, douceur, déficit hydrique, rien à attendre pour les jours voire semaines à venir ! Janvier, dans sa première Quinzaine nous en dira davantage...

A LA PLAGE A NOËL / POURQUOI PAS 

?


Quand une situation Météo est bloquée par Anticyclone
cela peut durer la saison ou du moins une bonne partie ...!
Le contexte n'en serait pas de même pour ce qui concerne
un système dépressionnaire, ou alors, il nous faut être
sous les Tropiques ou bien à l'Equateur. Que se passe-t-il
sinon que l'Anticyclone centré sur l'Europe du Sud, son
homologue qui englobe le plus vaste Maghréb et,au Nord,
le puissant Anticyclone de l'Europe de l'Est, dans sa partie
Méridionale, ont pour ainsi dire fusionné ! Ils constituent
non seulement une barrière infranchissable à l'Ouest, pour
toutes les Dépressions et perturbations associées qui tracent
plus au Nord et à l'Est, à partir de la Manche, mais également
une telle étendue de Hautes Pressions, que nous ne voyons pas
comment ce barrage atmosphérique pourrait s'affaiblir
dans son ensemble homogène ! Faut-il un géant du même
acabit lancé à son encontre qui génère un conflit de masses
d'air tel que nous craindrions l'apocalypse en Janvier, juste
après le Solstice, nous faisant basculer dans un hiver atroce,
violent, rude, tempétueux ? Rien n'est moins sûr, on ne peut
spéculer sur cette donne Météorologique étrange et pour ainsi
dire atypique, aux températures diurnes qui comptent parmi
les plus chaudes enregistrées depuis les premiers relevés de 1880 !
Il convient de rester non seulement très prudent, vigilant quant
à ces anomalies car elles ne laissent jamais de menacer, de basculer
soudainement et prendre des configurations de catastrophes
naturelles, dont 1999 et l'Ouragan Martin, restent dans toutes
les mémoires.
Quelles seraient les causes d'un tel blocage, marasme ou plutôt
Marais Barométrique d'hiver mis à part les points évoqués
ci-dessus ? Réponses difficiles, spéculatives, infondées dira-t-on
lorsqu'on évoque tous les paramètres qui ne seraient pas
météorologiquenent corrects et avérés ! On n'intégre toujours
pas les influences possibles et potentielles du réchauffement
climatique à ces analyses et investigations. La constitution
des masses d'air nouvellement composées ne seraient que vues
de l'esprit ... D'énormes nuages de gaz combinés
et à effets de serres : pas autrement ; et pourtant,
on peut admettre l'hypothèse d'un pareil cas associé,
- à la faveur de la stagnation globale
de la masse d'air stable, sèche et plus ou moins froide -, à une nouvelle
configuration renforcée et tant étendue qu'elle jouerait
les prolongations. Ajoutons à cela les influences planétaires
tentaculaires d'un Nino virulent et particulièrement
déstabilisateur, on peut dès lors imaginer une saison
totalement hybride en Europe,
figée ou alors inamovible et où, en Atlantique, nous verrions
très naturellement les perturbations bloquées et jouer
les dépressions et les tempêtes tropicales plus au Nord,
ou bien ces Dépressions à coeur chaud que nous avons déjà
connues en Méditerranée en 2014 !
On ne peut rien prévoir, l'échéance est vaine à établir
quelque scénario plausible... Annoncer un BMS à plus de trois
jour relève de la gageure, les Modèles sont à la masse et
les interprétations sitôt caduques !
Le tout sera de passer au mieux les fêtes et de se préparer
à recevoir le ciel sur la tête, par Toutatis, à commencer
par notre beau Pays des Bretagnes

!

 

 CE LIEN

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2015-12-17-05h34/previsions-saisonnieres---hiver-2015---2016-29378.php