DSC08094

DSC08131_001

 

 

 

 

 

 

 

 

INTENSE_BORA_

 

 

A CLAIRE ET  VIRGILE  

VOICI  LA REPLIQUE  " D'ANCHISE " DEPUIS LES ENFERS

 

Que le jour demeure
Heures figées déjà obscures
Ô Ponant de nos dives bordées
Tes rousseurs fabulent
L'aube
Par les nues
Innocentes
Leurs voix
Désormais me sont lames de givre

Là où tombe sur la mer un sombre rideau
Froidure et grisaille cinglent
Un visage
Comme âme
Qui lentement joint les deux rives
Et va glisse
Solitaire
Pauvre hère de coeur
Panser les dérives d'un deuil vivant
Imagine pour se souvenir

Les vagues ont ces allants de voiles éparses
Aux blancheurs éclatantes et virginales
Que l'on doit aux congères
Inaccessibles
Le chant des cimes
Songe grimé
Emmène de vieux chevaux blancs
Fredonnant à cor et à cris l'ombre
D'un Gauguin
Et quand à l'exil il se joint
Désenchanté

J'invoque cette bave d'écume
La mer impitoyable
Et ses légendes
Où le mirage de la beauté
S'accorde les rimes lointaines
De l'Iroise L'azur tyrrhénien
Des îles jadis
Ondoyées

Qu'en l'instant qui s'égare
La pierre et l'eau
Nous confondent dans l'ivresse des vents
Et la musique des ondes

Je vais comme je meurs
A ma souvenance
A la caresse de ces tendres sourires
Que le verdict des lames emporte
En tonnant dolentes
Et vagabondes

L'hiver m'est une longue litanie
L'unique liturgie
Que me valent les mots
De la folie dont je fus le compagnon
Fidèle et vrai

Les écueils se découvrent
Gueules hallucinantes
Figeant le cri inextinguible de l'absence
Le chagrin au silence de la mer
Pèse lourdement
Grève tant

 

Que me reviennent en boucles
Les accroche-coeur   les accords
De nos joies perdues sur le front
Désuni du lien            Alme penser
Ô candides
Dont nul ne peut se prévaloir
Ici-bas   Depuis le cul-de-basse-fosse   l'ergastule
Cette fange filiale
S'ébat en cultivant 
Un couple sordide        en semant 
Orgueil et vanité

 

- MARIN -

A ce Couple Ravisseurs de Petits Enfants qui, depuis 8 Ans,  privent leur progéniture de Grands-Parents et dont chacun des deux protagonistes consomme en s'ad-mirant l'abjecte allégeance au Nazisme d'Antan, oeuvrant pour les cellules familiales de demain  !

 

DSC08144