DSC01175

 

 

AUX LARMES DE  LA PLUIE

 


Le vent peine à répandre les larmes
De la pluie
Et comme un regard trouble
Embue
L'entre deux Îles
Nos rêves et nos songes
De nues opaques et tant acides

Ô nuits prodigues du Solstice
En hiver qui portez
Le chant des oliviers
Au-delà des monts
De la Lune claire
Vers les Sirènes de la mer
De toutes les beautés
Conduisez-moi ...
Qui ne laisse plus
D'être                       En partance

De vaguer                Seul
Pour une dernière fois
Esquisser l'ivresse des vagues
Avec l'une d'entre elles
De boucles en sourires
Inciser dans l'abrupt et la craie
Ce message à la Mer
De Dieu

Par  l'absinthe folie
Où je me démène
Pour un brin ténu d'espérance 
Voici l'onde à  Sagesse
Messagère incantatoire
Où en vain naufrager
Volontaire
A la moire   au reflet
De l'inaccessible quête
Ferai-je ainsi sainte allégeance à la Mer fusionnelle

MARIN -  Absinthe   -