Les_d_tenus_du_Goulag

La Construction du Canal de la Mer Blanche aurait coûté la vie à 250.000 personnes ; ici les prisonniers du Goulag  ! Pour ces prisonniers, point de Balalaïka ! mais l'Archipel du Goulag ... avant l'heure de la  dénonciation.

 

 

 

LE VENT  LES VAGUES 

 

C'est vrai, de la Mer Blanche à la Mer Noire, combien auront-ils été à côtoyer les vagues balayées par les vents et la bise des steppes glacées ! Mais la Balalaïka est ainsi faite, se jouant de la joie et de la mélancolie en dansant sur l'erre du temps, en voyage, depuis la Volga et autre fleuve d'amour ... Parce que la Mer vague aussi comme un infini intérieur, âme océanique, je livre ici, à travers cet espace une part infime des facéties et des rêves des femmes et des hommes se partageant l'univers des songes tendres et amoureux, bercés de souvenirs et de la mémoire sans laquelle nous ne serions plus rien sur cette terre dilacérée de sillons sanglants ! 

Merveilleuse évocation poétique que cette Balalaïka emporte au gré des vents, parce que nous sommes tous poussières et faisons ainsi le gré des vents sur la mer,  ...

Comme un conte de Noël, l'Isba au bord des flots noirs, la chevauchée fantastique de l'attelage, de la troïka, par-delà la steppe, vers l'Oural, la mer est un chant qui partout et toujours nous gagne, dont la musique nous accorde admirablement l'amble, en gagnant ainsi les plus beaux pas de deux et de danse à rêver ensemble, une fois rendus au port, au foyer ...

Allez, dansez, Marins, aux sons des BALALAÏKAS, l'autre rive n'est jamais loin et nous attend toutes et tous 

...

 

valse_kirpitchki

 

NUIT_DE_PLEINE_LUNE__MER_NOIRE_

Toile  YURI PRYADKO 

Nuit de Pleine Lune en Mer Noire