La_Californie_en_proie_aux_incendies_article_popin

 

 

LISEZ, INTERNAUTES

En marge des activités humaines sur Terre 

Incendies immenses en Australie,  en Californie,en  Europe, fuite de Gaz Naturel aux States, nous l'avons vu, Boues rouges en Méditerranée par rejets récemment autorisés et prolongés  en France, puits de pétrole en feu au Moyen Orient depuis des années, forage en Arctique,  Gaz de schiste et pétrole bitumineux à grande échelle, Missions de guerre et bombardements par dizaines de Milliers, 80.000 vols aériens  et commerciaux permanents dans le Ciel de la Planète, Surexploitation du Charbon, Pétrole, Gaz Naturel, Dérive irradiée des suites de  Fukushima dans le Pacifique depuis la Catastrophe, à cela se  surajoute le Déréglement Climatique, le Phénomène El Nino parvenu à son paroxysme, les entreprises suicidaires de la Déforestation massive, les Sécheresses galopantes, la frénésie des hommes à  consommer toujours plus, à gaspiller,  épuisant les ressources et les équilibres naturels planétaires, à accroître la facture C02, Carbone, la Dette d'Oxygène de Terre : quel bilan désatreux !  Et cela se proclame Démocratie, République, Etats-Nations développés, Potecteurs de nos valeurs ! Bandes de Pantins, de Guignols, de Minables élus ...!

On peut d'ores et déjà affirmer que les réactions iront en chaînes, se multipliant, se suractivant les unes les autres pour atteindre des niveaux d'acuité insupportables, irréversibles ! Nous arons là le vrai Bilan de celles et ceux qui  nous gouvernent, en somme des Tyrans de Terre, car le Mal qui est fait l'est bien à l'Encontre de cette merveilleuse Planète Bleue, qui pour un temps, le temps des rêves, fut bien bleue comme une Orange ...

Ô Paul ELUARD, que ton poème était beau ...!

 

SUR L'ATLANTIQUE NORD 

 

Une profonde Dépression qui s'étend sur plusieurs centaines de Kilomètres, en Atlantique Nord, avec des Minima à 925 HPA, engendre des vents de SW à plus de 140 Km/ h, des vagues de 15 mètres apprend-t-on ! Le Pôle Nord aurait donc ainsi perdu près de 30 ° C en deux jours, passant de - 35 °  à - 8° C,  à 200 Kms du Pôle. C'est vrai, à cette époque, il fait nuit, 24 h / 24 !... C'est dire ; 

Quant aux Météorologues, ils se tournent vers les Climatologues : le doute s'installe, commence à  troubler les esprits carrés ... Réchauffement, Nino migrant,  Dérèglement, simple Anomalie  ? Allez savoir, toujours est-il que le temps est plus froid en Californie qu'au Pôle Nord et au Canada, en lieu et place des - 10 ° C habituel, Montréal affiche près de 16 ° C ! 

Le problème étant bien cette inversion des valeurs de températures d'une part mais aussi l'ampleur des étendues  sur laquelle elle s'exerce, les Latitudes où elle sévit, de surcroît en cette période  de l'année ...

On avance que Novembre - Décembre doux ne donnent que très rarement un hiver froid ! Soit, en Europe Occidentale, nous devrions enchaîner sur la douceur, malgré quelques petites vagues de froid toute relatives, nous dirons, tant qu'il est encore temps, presque de saison de le penser ! 

La situation est franchement catastrophique ; logique ! On ne joue pas avec la Banquise, les Gaz à effets de Serre, la Surconsommation effrénée des ressources de la Terre et bien sûr les déchets des produits de l'industrialisation !  Quant aux sources de l'énergie des hommes : n'en parlons plus !

Tout cela a un coup, on le sait en haut lieu, mais on poursuivra à se gaver, à s'en faire péter la panse, soyez-en sûrs, " Ils ", ( Industriels et Politiques ), se gaveront, les comptes en banques pleins à craquer, standing oblige ...

Que la Planète suffoque, pour Eux, les dieux du business : No Problem, nous gérons diront-ils, bien aux abris climatisés, chauffés, avec les produits Bio embarqués à bord des souterrains ou autres cloches, et pour de longs mois ! Une sorte de Maleville avant terme...

Trêve de plaisanteries, il convient de ralentir, de lever le pied, trop, c'est trop et à bien des égards, la Planète nous dit : 

ASSEZ, POUCE, ASSEZ JOUE

Trop d'anomalies et de paradoxes, de catastrophes, de virulences, de durée et d'acuité relatifs aux phénomènes Météorologiques que l'on  connaissait, de bien moindres intensités et plus courts, jadis ... Nous avons dépassé les limites du raisonnable, il faut un temps de répit, un ralentissement, une pause pour tenter de voir venir ce qui nous attend ! Nous l'avions déjà pressenti et dit, précisé :

Il y va comme pour un moteur chaud ; on l'arrête, la température continuera de monter, c'est un principe, avant de se stabiliser et redescendre ! Oui mais, encore faut-il l'avoir arrêté, attendre un long moment et plus il fait chaud, plus l'inertie de la chaleur sévit ! 

Imaginons l'énergie colossale qu'il aura fallu pour fondre à ce point la Banquise et ce, jusqu'aux pourcentages actuels connus ! C'est inimaginable ; voyons ce qu'il en coûterait de revenir à son état antérieur, d'avant la Révolution industrielle ! s'il nous fallait refroidir l'Atmosphère, avec nos moyens, réfrigérer ce que nous aurions surchauffé ! ... Gageure, pari insensé, impossible, humanité dérisoire aux  catastrophiques  bilans écologiques !

On ne se mesure pas à la Nature, elle reprendra ses droits !  Son devoir, ses desseins sont  de rétablir l'ordre des choses antiques et ses nobles métamorphoses. Ce ne sont certes pas les prétentions et l'impudence insolente des puissants, les destructions de leurs systèmes asservissants les masses et les esclaves qui vaincront mais bel et bien les éléments de la Terre

CSC ... GO56