lac_poopo_en_bolivie_5_5495364

 

Ce pêcheur Bolivien  se fout des " PETAFLOPS " des ordinateurs européens analysant et prévoyant le temps ! Il subit les politiques du Profit et constate l'impact d'une modernité qui lui est étrangère. Faut-il en arriver là pour générer des PETAFLOPS de mémoire virtuelle inutile ? Et la mémoire du Monde, Savants et Technocrates  en cols blancs, qu'en avez-vous fait

Les Hautes Pressions gagnent les Continents et les Océans ; jamais elles ne se seront autant étendues, notamment  là où sévit EL NINO ! Il neige à Macao, en Arabie, en Thaïlande ! Dans les Alpes, c'est la misère noire, - entendez par là le Carbone Noir qui se répand sur les névés et fines couches de neige récemment tombées... L'hiver semble déjà passer la main au printemps. El NINO ? ce serait trop facile ... Le Courant marin existe bien depuis a nuit des temps sans pour cela avoir été la causes de milliers d'anomalies. " L'Atlantique  s'endort " ou subit les effets de tempêtes tropicales hybrides, voir d'Ouragan à une époque où ils ne devraient plus être ?...

Il ne convient plus d'évoquer le vocable Météorologie, désuet, dépassé ; anvançons, sans aucun risque de nous tromper, celui de Atmosphérie ; une étude de la qualité de l'air qui nous donnerait certainement de plus justes indications sur le temps à venir ou en gestation !

 

Prenez les Prévisions à 5 / 7  jours de nos chers Modèles, issus de nos Ordinateurs sur-boostés version  " PETAFLOPS "  dernière génération  !  Des annonces virtuelles  de vents forts que nous voyons s'étioler toutes les 6 heures ! On prévoit, mais au vide, pour rien, tout s'avère faux ! c'est du vent, à juste titre, un homonyme qui n'a rien à voir avec le vent atmosphérique  d'antan

!

Tout aussi  sophistiqués qu'ils soient, ces outils démontrent par A + B  l'incurie des hommes à prévoir  le temps qu'ils managent en le détruisant  irréversiblement ! C'est cela, en définitive, le Progrès, l'Evolution ...! Le culte du Gadjet.

 

"...  Des hauteurs montagneuses, nous faisons un tour d'horizon à 360 ° !  Le regard  bute sur  des brumes opaques, sales, virant au jaune  urbain pisseux  ;  point de nues blanches sur fond d'azur, non ! Que des écharpes épaisses et glauques en guise de nuages immenses immobilisés en plaques ! Un air gazé à outrance se maintient au-dessus des flots, vers l'horizon, tous les horizons bouchés d'une Modernité urbaine meurtrière dont le monde se moque bien depuis les certitudes viles de l'impudence ..." 

 G. D'OTA 

 

UN JOUR   UN JOUR 

 

Le jour est proche où l'indutrie et le tourisme blanc ne seront plus, laissant sur la paille des centaines de milliers d'emplois et de débouchés jadis porteurs ! 

Un jour viendra où l'or bleu des rivages, définitivement noyés sous les eaux turbides maculées de plastiques,  s'en remettra aux siècles nécessaires à leur improbable reconstitution ! Les spéculateurs exploiteront cette nouvelle manne pour y jucher leurs horreurs de bâtisses à louer, bals-cons sur mer, pannes de jets et de hors-bords ... 

Un jour sera à l'inversion des températures et des saisons ; l'air irrespirable et hautement carboné obligera les populations à demeurer confinées, à porter des masques ! 

Lorsque l'air des villes deviendra partout   irrespirable,  brûlant, - Il tue déjà dans certains pays des milliers  d'êtres humains -, dans un milieu chauffé à blanc, les Moyennes de températures afficheront des courbes exponentielles, si ne n'est pas déjà le cas ! 

Un jour viendra, quand la végétation mourra ! Déserts et Sierras arides couvriront alors nos forêts d'antan que l'on continue de dévaster.

!

Alors, on se prend  à désigner l'enfant terrible, le bouc - émissaire, EL NINO du nom, de plus en plus responsable de cette exception 2015, de ce cru exceptionnel de chaleur planètaire...  On le charge pour mieux  fuir en avant et éviter de dire les vérités qui feraient mal au système, à la croissance, au commerce  mondial ...

De petits malins s'évertuent désormais à invoquer la virulence du Nino qui, par des effets détournés, aurait des conséquences d'ordre climatique jusqu'en Europe !  Et chacun d'y mettre son grain de sel pour briller dans les aréopages zélés des COP  soumises aux diktats des marchés, des rapports de force de l'ordre mondial !

On accuse avec une aisance déconcertante un phénomène vis à vis duquel tout changement dans l'orientation énergétique n'aurait rien à voir avec l'intensité du courant marin ; c'est ainsi plus facile, la cible est toute trouvée, histoire de temporiser et de rassurer l'opinion, de la tromper plus exactement ! On continue de se vautrer dans le brut, les gaz, le charbon, le bitume des cités, sur fond de sur-consommation inutile ! 

On ne concédera point à l'excès Carbone, aux Gaz à effets de serres, à l'Ozone et au Méthane, au Carbone Noir ou toutes autres substances libérées dans l'athmosphère,  à la dette de la Civilisation envers  Terre, les conséquences d'une élévation folle des températures moyennes, des déficits hydriques généralisés, l'ampleur des catastrophes naturelles qui de plus en plus  nous frappent et déstructurent le cours des saisons, où que nous nous tenions ...

Ciels sales, encombrés, sommets et plaines envahis de particules carbonées, Prévisions Météo complètement à côté des réalités et disparates :  l'issue des saisons serait déjà cernée ou prévue  alors que du jour pour le  lendemain, les modèles se s'égarent et se ravisent sans cesse  : Mais où va-t-on ? Allons-nous ainsi laisser  les sociétés détruire notre espace de vie ? de la Chaîne alimentaire gravement impactée à l'air que nous respirons, en passant par l'asphyxie probable de nos mers et océans, l'homme fait peser son verdict irrévocable  

SINDIBAD LE MARIN

Pour CORSICA...GO56