I_SCODI_NERI_QUELLE_ILLUSION_

 

 Chant WOLOF  

 

Pourquoi tarirais-je la source
de tes yeux vagues
Ciel-Océan
laissant un triste sort   bon an mal an  
de livrées  en déconvenues
indignement nous déprendre
du cours solennel   
de l'azur

J'entretiens la flamme de l'eau
en beauté
dont je sais à la fois
les garances   l'opalescence tourmaline
ces fards envoûtants
où réfugier quelque   accroche-coeur
et qui      à l'éternité
me lie       d'amour

Écrin
tu es hors du temps
en guise de bière
je t'ai désigné et te loue
avant que ne me distancent  malgré moi
le mot    la volonté
dévoyés en leur ultime divorce
d'entre l'usage et la norme vaincus

Que ta fulgurance
me soit révélation
parce qu'elle jaillit  des plaines de  l'Ether
des Ciels Empyrées
ou des clartés de  Limbes
mais à jamais
de quelque déchéance
où gésir les derniers pans
d'une existence
de mort-vivant atterré 

Pourquoi tarirais-je la source
l'insigne vasque  Ô  illusions rêvées 
cet imaginaire fécond
qui nous eût à toujours
révélé l'un à l'autre
jusqu'au bout du frisson
au seuil de l'union
et si près d'Omega

§ 

MARIN - Océanique - Mystique de l'Azur   -  Jamais fini