ENTRAINEMENT_MER_DU_VENT_

Naviguer sur un Spot de Vagues aux comportements francs et réguliers, aux constantes avérées et éprouvées ne s'assimile pas du tout à une navigation dans les mers du vent ou totales !  Avant une Session, bien intégrer un certain nombre de paramètres qui font que lecture et anticipation seront d'un concours précieux pour la Sécurité et l'évolution techniquement profitable aux intenstions du Rider

!

 

 

Le vaste domaine et sujet des chutes dans les vagues, en navigation, lors de sessions engagées où non, relève à la fois de l'engagement mais aussi d'un facteur chance qui fait que rien n'est acquis, maîtrisé, prévisible .

Une navigation anodine, une chute qui au premier regard pourrait s'avérer commune peut hélas ! se révéler très dangereuse, occasionner de lourdes blessures. C'est là un point fondamental et un préalable laissant régner en maître l'impondérable.

Nous allons tenter de circonscrire le sujet, suivant à la fois l'exemple mais aussi les configurations de la Navigation, des Prévisions aux faits et, sur le point très sensible des Prévisions. Enfin, noter que toutes les erreurs, d'où qu'elles proviennent seraient de nature à impacter lourdement le cours de la sortie en mer, de la Session, ( météo en décallage, mauvais choix de matos / Spot, présumer de ses forces ou de son niveau, etc ... )

 

LES CONDITIONS AU SURF

PARTIE I 

 

En Vagues, c'est sûr, autant que faire se peut, évoluer  là où elles écloses et se produisent  avec le moins d'interférences possibles !  Bien cerner l'état de la mer : croisée ou pas, heurtée, hâchée, qui subit les effets d'un vent irrégulier et ses rafales ou une forte réflexion depuis un îlot ou la proximité de la côte accore, le relief, les hauts-fonds ; les chutes, emporté par le harnais, sont fréquentes et violentes !  Savoir s'éjecter ou s'excentrer du Matos pour retrouver l'eau et non le gréement.

TOUTES CHUTES EMPORTE PAR LE GREEMENT OU ALLANT A SA RENCONTRE DOIT FAIRE L'OBJET D'UNE ATTITUDE  DE PROTECTION

Soit, ne pas aller au contact les membres  supérieurs déliés et à la merci de tout bloquage ou clés probables, mais bien coudes au corps, en défense et, si possible de flanc ! Pourquoi ? 

Parce que les bras et l'épaule offrent des articulations laxes, ( Enarthroses, articulations en demi-sphère, - glènes humérales ou cubitales exposées à des bloquages totaux ), uniquement tenues par un réseau de tendons et de ligaments-muscles qui ont une limite articulaire anatomique évidente ! Outrepasser cette amplitude de mouvements expose à la Luxation grave, avec déplacement de tout le bloc SCAPULA, ou une rupture de l'épitrochlée cubitale.

EXEMPLE 

Un Rider qui chute dans la Vague et dans son Matos aura le Réflexe de se protéger en plaçant la main devant et le bras en extention. S'il rencontre la Voile, glisse dessus alors que la lame la ramène sous lui, on se dirige  alors vers ce type d'accident !

EN RETARD LE RIDER SUBIT  LA VAGUE 

 

C'est un point très délicat du Waveriding dans les Vagues, celui qui va exposer avec le plus de risque le Waverider. S'il est en effet en retard, exposé à la fin de vie de la déferlante, au mauvais endroit et moment : il subit le déferlement, toute la puissante de la section ! A ce stade, c'est le coup de pôker, car on ne sait jamais comment s'en sort le Matos, tout près ou plus loin, de retour vers nous.

SOLUTION 

Il vaut mieux s'éjecter ou tenter de passer derrière la vague, si l'on peut, ou alors, s'il est encore temps, d'abattre, de s'échapper devant, si tant est que la lèvre nous laisse le temps de l'échappée à l'abattée ! C'est miser sur sa vitesse et surtout la lecture de vague, ce qu'il se passe devant, avec tous les ingrédients de l'évolution des vagues du jours , ( Marée, courant, hauteur d'eau, vagues de Houle ou mer du vent, amplitude du retrait de l'eau en avant de la vague, etc !... ) 

 

AU SURF FRONT SIDE OU BACKSIDE 

?

Il semblerait, au regard de l'expérience et aussi de l'analyse des données que la Chute au Surf Back Side exposerait davantage le Rider : 

Par une vitesse moindre maintenue ; 

La possibilité de décoller moins loin et en avant, au dernier moment, nous exposant sans compromis au déferlement et à la puissance de la vague et  du premier rouleau, à " l'explosion "

Bien des Riders on rapporté s'être fait ôter la board des pieds, violemment ... C'est un fait !

 

QUELQUES RECOMMANDATIONS 

 

Nous verrons les Chutes, plus en détails, pour ce qui concerne le Saut, puis les Moves ; le Freestyle constituant un domaine à part, où tout va très vite ; les réchappes s'avèreraient par trop spécifiques aux Tricks envoyés. Mais on ne peut tout traiter dans un seul Article !

Dans les Vagues, gageons simplement qu'il nous faille adopter une posture préventive et de protection totale, aveugles que nous sommes ou ayant perdu de vue le Matos, qu'il soit solidaire ou séparé ! 

Ne rien laisser à l'aventure, traîner les membres, observer une hyperextention de la nuque exposant le Rachis, ne pas porter de casque également, serait  - une hérésie - ! 

A SUIVRE 

 

RETARD_ET_T_LE_

Chute sévère de ce Rider qui se verra sérieusement touché, en fuite pourtant qu'il se trouvait sur cette section, ayant  accusé un retard pour envoyer son Back Surf. Au bas de la vague, un creux, une cavité engage sa board qui plante et le stoppe net. Le Gréement lui revient dessus tandis que la derlerlante le projette dessus  : effet conjugué, défense par le bras en extension = violente Luxation antéro-postérieure de l'épaule

!