fran_ois_trinel_golfe_du_morbihan2

Photo / François TRINEL

Golfe du Morbihan  

 L'Etoile du Roy (St-Malo) et le Kaskelot (GB)

Deux silhouettes majestueuses flottent dans le clair-obscur ;  fabuleux contre-jour ! Evocation figée d'un âge qui ne serait plus ...! Une époque, une ère à  jamais révolues ? Qui peut l'affirmer quand de revoir aux détours de nos larges baies, de nos rades, de  quelques embouchures  soumises aux balancements des marées ces navires ailés ... Merveilleux témoignages et vestiges, toujours vivants, emportant dans la tourmente aveugle de la modernité ce  qui  aurait survécu de la sagesse  des siècles passés ...

Pourquoi en serait-il ainsi  de nos jours ?  barrer d'un revers de mains ce qui aujourd'hui pourrait justement sauver  ou du moins épargner la mer, les océans, les airs  ? Redonner aux souffles des vents la prévalence salutaire qui leur revient !

Comme un tout autre rapport aux étendues que le modernisme sur-industrialisé bouleverse à travers ses rapports au temps et les  profits qui s'en dégagent  ; donne et mise deviennent  implacables pour l'Environnement et les grands équilibres de la planète. Si les profits, les plus-valus, les exigences du commerce international de détail, du fret sont tels qu'il faille tout impacter et détruire, ce n'est alors pas un bonne option à prendre !

Mais de reconsidérer nos rapports à la durée, à la mesure, à l'économie, au politique,  dans le vrai sens du terme... S'engager vers davantage de sobriété quant à à l'exploiation des ressources de la planète : verrions-nous à n'en point douter se dessiner des horizons nouveaux et porteurs de grandes espérances, à tous les niveaux de l'organisation humaine, jusqu'à la préservation évidente et simultanée de nos espaces de vie. Les progrès sont tels qu'ils autoriseraient bien des ré-orientations en matière de stratégies industrielles et économiques engageant l'usage  respectueux de la mer et des océans, quels que soient les domaines d'exploitations ! Et, de là, la généralisation de ces orientations sur Terre, en milieu rural et littoral, comme un tout autre rapport aux mondes qui nous entourent et nous protègent,  à choyer telle la prunelle de nos yeux  !