polution_mer

Pollution Atmosphérique et déchets, rejets, rivages de Méditerranée ! Nous en avons aussi chez nous... Ce n'est là que l'infime partie visible, de Gibraltar au côtes du Liban, du Nord au Sud, partout, en liquides, en solides, la Grande Bleue tente de cacher l'horreur ! Ajoutons à cela les Pêches Industrielles tentaculaires, les hydrocarbures et produits dangereux, les conséquences d'un Nucléaire  encore prégnant, etc !!!  Le compte est bon

... 

Oui, à l'instar de ces Plongeurs Sous-Marins qui témoignaient, nous les voyons ces bouches d'égoûts qui dans la mer, en profondeur et, parfaitement dissimulées vomissent merde, miasme, eaux usées et trop pleins d'égoûts ! 

C'EST UNE HONTE ET UN SCANDALE 

Alors que bien des stations balnéaires et grandes villes dérogent à la loi et aux mesures de salubrité les plus élémentaires, on nous informe, on nous dit que la Grande Bleue est non seulement une poubelle gigantesque pour déchets inertes, souillant les fonds, mais plus encore en bactéries, germes, substances éminemment réactives qui menacent la vie et la subsistance de tous les écosystèmes marins, sensibles ou non, littoraux ou pélagiques ! 

Les Politiques et les élus ont-ils pris la mesure de ces enjeux ? Devrions - nous faire et compter avec les compromis juteux, les promesses, ou tout simplement  quelques effets d'annonces suivis de réalisations infimes, valant vitrines ? Toute la question de l'Environnement est là ... Le coût de la préservation totale et définitive de notre cadre de vie s'intégre-t-il réellement dans le budget des communes et collectivités à l'heure où l'état opère des coupes drastiques au niveau de leurs ressources annuelles ? 

Une Ville, une Collectivité, un gros bourg, un village côtier doit mettre tout en oeuvre afin de parvenir au rejet ZÉRO, en mer ou vers tout cours d'eau susceptible d'y mener, doubler de travaux d'assainissements et de nettoyages de ces derniers qui favorisent, vers la mer, le charroi naturel des limons, du sable, des arènes granitiques, véritables substrats de nos côtes et de nos plages ...

Nos connaissons ces baies et golfes qui abritent des marres boueuses infâmes où paît le bétail, qui reçoivent des effluents nauséabonds horribles, qui stagnent et fermentent, asphyxiant à jamais des superficies immenses sous-marines ; où sont les Contrôles Sanitaires ? Que l'on prélève aux abords de ces flaches de merde quelques échantillons !  On ne peut vendre une image bleue turquoise et à la fois déplorer de tels laisser-aller-faire !...

Le temps presse, il faut non plus alerter mais pointer du doigt ce que les Collectivités pérennisent, dans leurs limites, pour le plus grand désagrément des citadins peu informés, mais plus encore, en assassinant purement et simplement le Milieu Marin dans toutes ses dimensions, tous ces aspects, de l'esthétique à son caractère unique de salubrité et de richesses naturelles diversifiées ! 

Il y  en a assez d'assister sans ménagement ni fin à la destruction de nos cadres de vie !  Allons plus loin, lorsque des parkings entiers fleurissent, recouvrant de macadam lourds terres  et espaces verts arrachés, sans qu'aucun autre végétal ne soit replanté ! Il en est de même de cette déforestation urbaine généralisée à la quelle nous sommes confrontés ! C'est totalement irresponsable aux jours de l'ère carbonée à outrance, alors que les températures moyennes affichent des hausses considérables ... Que deviendra à court terme, l'été, la vie citadine, envahie de gaz et de fumée, étouffante, sans végétation, n'ayant pour  rivage qu'une eau de mer turpide, surie, nauséabonde où toute forme de vie aura disparue.

Nous avons ici l'habitude de voir ces clichés, ces vues d'avion où la terre  aux joyaux du Pacifique pourrait ressembler ! Mais un masque, des palmes suffisent à témoiger pour dire que la vie marine les a bel et bien quittés ! C'est révoltant ... D'un côté le fric rentre, de l'autre, on méprise, avec la plus aboutie  des indifférences, la manne et toutes les sources de ce profit ...

Les Responsabilités aujourd'hui se situent au niveau de politiques concertées et des Collectivités, visant à dégager des moyens de grande ampleur qui permettraient de réhabiliter et de sauver notre Environnement, quels que soient les niveaux, des paysages à l'urbanisme, en passant par la ré-appropriation et la protection complète des espaces naturels Urbains, Péri-Urbains, d'une part, suivi d'un contrôle renforcé de l'espace dit Privé, professionnel ou non. Ce ne sera qu'à ce titre que nous pourrons espérer sauver ce qui aujourd'hui, dans une grande proportion, est laissée à l'anarchie, aux passes-droits, aux yeux fermés plus que complaisants.

§

Ghjorghju d'OTA 

pour CORSICA...GO56