DSC03070

Un milieu humide, de ces rivages lacustres qui vous délivrent  l'essence même de la sérénité, de la beauté, de ce réel intouchable qu'il nous revient de préserver, de réhabiliter si tant est que des incultes ne se les soient pas appropriés ! Roseaux, Tamaris, Joncs épais et verdoyants, Orchis de toutes sortes, Glaïeuls sauvages : voilà une Île bouquetière ; les chants d'oiseaux -  dont une espèce jamais vue  - honorent ce tout ineffable ; un oiseau tout jaune, très corpulent, au vol puissant... 

DSC03073

 

Un vol de Grands Gravelots consacre la période nuptiale qui les rassemble ; ils cherchent leur pitance dans le lit  d'un cours d'eau souillé de déchets plastiques, d'ordures mêlées d'algues, sur les rivages du Parc Marin. Le cours d'eau ne gagne plus la mer depuis des mois, étant obstrué ; mais les voitures, elles, passent et envahissent toujours la dune ! C'est l'ordre des choses qui désormais s'inverse et  prévaut ;  commerces et prébendes obligent ...

Ci-dessus, un couple de Hérons arrive d'Afrique , - C'est un Crabier Chevelu, de la famille des hérons -,  revient aux sources ; mais hélas ! Les deux limicoles ne semblent ne pas reconnaître l'immense domaine arraché aux rivages lacustres, leur escale. En effet, c'est un vaste parking, - Tuf jeté et tassé qui assèche une zone humide, empiète sur la dune, ravage les lieux et la jonchaie comme  tout ce qu'ils possédaient d'exception et de beauté antique que nous aurions pu préserver et conserver  -  ! De la  floraison, de ces frissons au coeur des champs de joncs, il ne reste plus rien...

La crue est passée par là, abandonnant partout de larges flaques d'eau stagnante et  croupie, mêlée d'hydrocarbure... Lentement, le domaine maritime lâche prise, cède sous les coups de boutoirs des caterpillars qui bouleversent  les rivages, vidant çà et là leur content d'agues et de sables indésirables afin  de se loger envers et contre toute disposition salutaire...

La terre est aux monstres d'acier que plus rien arrête ! L'Île n'a plus le choix : entre dévastations programmées et verrues agglomérées, la termitière s'organise et engrange les gains ; la mise est conséquente et les marchés juteux. Qu'importe la nature, business is business

 ...

DSC03055