ROCHEFORT-EN-TERRE - Élu Village préféré des Français 2016  - 

 

Oui ! Pourquoi la BRETAGNE a encore remporté le Concours du  Village préféré des français  pour l'année 2016 ? C'est une très bonne question ... Il faut y réfléchir et en tirer de prodigues enseignements. Les réponses semblent être simples et les solutions à mettre en oeuvre,  des plus convaincantes ! En effet, là-bas, point d'anarchie  ; l'urbanisme se plie aux injonctions drastiques du patrimoine et de l'identitaire. Tout un chacun ne fait pas dans le n'importe quoi ; on veille à la beauté et à l'intégration aux paysages.  Le style, la conception, l'originalité ancestrale paie et se marie à la modernité !

Point de rajouts infâmes en agglomérés, bétons et crépis de toutes sortes ; les murs ne sont pas ces infectes placards gris que le privé dresse à l'envi, envers et contre tout, sur des centaines de mètres. Les maisons ont gardé leur cachet et cette merveilleuse allure à laquelle les anciens tenaient tant.

Mrs les élus, prenez - en de la graine et veillez sur vos entours et alentours, car l'Île de Corse est en passe de devenir une immense banlieue, un vaste supermarché du bâtiment et d'entrepôts tentaculaires défigurant notre paysage ! Il faut savoir développer mais aussi protéger, ne pas laisser ravager le paysage entre carrières et montagnes éventrées qui essaiment de partout et mitage de la terre lotie à l'encan.

Un village reste un village, avec ses  spécificités, sa culture, son histoire, un patrimoine très particulier dont il convient de réhabiliter les richesses, les joyaux, les plus simples vestiges et, surtout, la périphérie, là où se jouent les agrandissements inévitables ; il y a des règles à respecter sous peine de nous assimiler aux plus laides des politiques de la ville excentrée : suivez-vous bien !

Mais au-delà, lorsqu'on prend en considération les extensions, les projets d'habitations individuelles, l'activité dite professionnelle rurale et commerciale, le Cahier des Charges doit tout mentionner et vérifier quant à l'intégration au Paysage et dans l'esprit même de la mémoire de notre terre ! 

C'est une condition, un préalable incontournable qui pose à la fois de justes repères et une ligne de conduite à tenir afin que toute activité s'intégre parfaitement aux lieux, à la zone concernée.

Nous reviendrons sur ce vaste sujet ! Aujourd'hui, rendons hommage à ce village qui remporte la palme et rassemble le coeur des français sur un concept porteur et très largement incitateur : 

Rivaliser de beauté et d'authenticité tout en modernisant, car c'est possible, sans tomber dans les abus et la carte postale ! mais soyons nous-mêmes, redoutables tailleurs de pierres, de ces pierres dures, blanches et ocres aux bleus du Cap, ces craies du Causse Bonifacien, absolument splendides.

Sur une Île comme la nôtre, entourés de tant de splendeurs que nous sommes, à la fois en zones rurales, de montagnes ou maritimes, nous avons à faire fructifier un véritable trésor.

D'autre part, les villes et agglomérations ont obligation de  reprendre de fonds en combles leurs abords et banlieues, les espaces naturels qui les jouxtent afin d'éradiquer cette laideur urbaine et péri-urbaine qui envahit  et détruit tous les paysages insulaires.

A terme, nous mesurerons ce que nous aurons fait, du moins nos enfants ! Il est déjà trop tard ; après, le processus de destruction et d'envahissement anarchique sera irréversible !  

Questions de choix, de politique, entre profits et Insularité, nous optons encore pour Insularité, Particularisme, Identité, Beauté, Intégration, Préservation, Paysages, Authenticité, autant de repères qui ne sont pas incompatibles avec le Développement durable, le patrimoine.

Aux ELUS 

CORSICA...GO56