GROS_TEMPS_URIENTI_

Un courant contraire, des fonds imposants dont la cote dépasse les 20 mètres, une juxtaposition de 2 trains de houle et enfin, un vent établi à la force 7 Beaufort - +  fortes rafales -  Observez bien plus au large...

 

"...  Oui, comme une porte que l'on ouvre, une autre voie qui impose le silence, qui requiert que l'on fasse un moment le vide, pour ne jamais plus tenir à soi ! S'oublier, laisser faire le sens et l'intuition ; tout va si vite, qu'importe l'issue ? Je donne  tout, sans rien espérer recevoir que la gratitude des éléments qui me permettent d'aller, encore et toujours, à la recherche du temps perdu, qui s'enfuit, là-bas où je ne cesse d'arriver... " 

!

MARIN - Pensées en Mer - Marin, solitaire et hauturier, nomade et passeur ignoré, heureux de l'être...

 

INSIDE_URIENTI_

Une destination par trop redoutée, - un Site extrême et très exposé -, où seuls les oiseaux marins s'aventurent par gros temps. Sous le vent, un dédale d'Îles. Au vent, les vestiges de quelques îlots, d'anciennes zones terrestres émergées sans doute, si l'on en juge par les rochers qui hérissent la  mer et peuplent les rivages. Des brisants, des hauts-fonds, partout... Plus au large, une passe étrange que seules les déferlantes vertigineuses jalonnent. Les très grosses houles l'empruntent en levant des lames terribles...

Ce site ne s'appréhende que  par gros temps. Du moins lorsque l'aventurier recherche des sensations fortes. Un grain de folie avérée semble requis, certainement !  quand le Solo ici s'invite,  serait-il toléré ?  Laissons au hasard et à la réflexion les marges de manoeuvres du marin venu  toucher et approcher des ondes qui vrillent. Des fées, d'embruns et d'écume peignées sublimant à l'infini les sculptures éphémères de l'eau et du vent que les rochers tutélaires, par les fonds, achèvent de parfaire !

Silhouette fantomale, soudaine présence qu'un souffle subrepticement suggère avant que de s'évanouir dans le néant de l'azur ! Le terrien ici affabule ou alors se raconte des histoires ; il lui faut meubler le temps. Sursis ! Le point de non retour n'est jamais loin, si proche parfois, au bas de  pentes liquides laissant deviner par leur clarté  un parterre de dalles et de roches sous-marines.

Dans le quart Sud-Est, sous le vent, c'est le domaine de l'extrême, de l'incertitude, de la chute qui guette et qui menace. Ce sont des collines d'eau que les houles contraires soulèvent, déforment et plaquent sur l'azur. La passe est profonde et le gros temps s'exprime dans toute sa splendeur. Vision du Large, du Grand Large à quelques 2 ou 3 milles de la côte... C'est ainsi, nous sommes sur une île et le dessin des montagnes se poursuit sous la surface des flots, vers des fosses abyssales dantesques.

Le vent soufflait à la force 8 en rafales ; la mer était croisée par houles de NE et SE juxtaposées ! Le Solo pris ce jour une dimension à part, labyrinthique, ponctué de très gros surf ;  des surfs prudents qui ne remontaient pas vers la lèvre des vagues aussi brutales que belles !

Dilemme, paradoxe, extrêmes de la nature en beauté prompte à tuer, à fasciner, à subjuguer. Alors, se dire que l'on peut tenter l'impossible quelques fois, non sans préparation et appréhension, tutoyer ces instants de féeries oniriques, avec toute l'humilité  et la crainte qu'il se doit. Une abnégation qui panse les  très grosses blessures d'un autre monde, d'un enfer vécu  au quotidien, il fut un temps honni qui s'ente à ces fresques originelles... Et oui, le Solo à ses racines qui ne s'expliquent pas ! Qui l'entendrait, sinon l'ami vrai, un frère et non le parfait  pantin pantouflé dans ses habitudes ? Ainsi d'aller à la recherche du temps perdu qui n'est plus en amont, mais vers l'aval, demain, ailleurs et  au-delà...

M. Proust, en ces parages, aurait certainement trouvé d'autres mots. Par l'ivresse des sels marins et de l'iode brute, au coeur des éléments en délires fabulant de vagues bacchanales dionysiaques, le temps est un labyrinthe dont l'issue ne se trouve qu'au terme tangent de l'épuisement, du tarissement des nourritures terrestres !

 

MARIN - A bord de la Folie  - 

 

SORTIE_CHAOS__10_